L'économie de la zone euro sur ses rails, sauf accident politique

jeudi 20 avril 2017 13h24
 

par Shrutee Sarkar

(Reuters) - L'économie de la zone euro devrait connaître cette année une croissance robuste mais modeste et insuffisante pour amener l'inflation au-dessus de l'objectif de 2% de la Banque centrale européenne (BCE) sauf à ce que les élections, en France notamment, remettent ce scénario en cause, estiment des économistes interrogés par Reuters.

Les plus de 80 économistes sollicités dans le cadre de cette enquête mensuelle n'ont guère modifié leurs prévisions de croissance et d'inflation, une constance qui s'est manifestée au fil des mois depuis deux ans maintenant.

La croissance économique au sein de la zone euro est ainsi attendue à 0,4% d'un trimestre sur l'autre jusqu'au troisième trimestre de l'année prochaine, comme le mois dernier.

La prévision médiane pour la croissance ressort à 1,7% pour l'ensemble de cette année et à 1,6% en 2018, ce qui correspond aux dernières prévisions publiées par le Fonds monétaire international.

L'inflation resterait inférieure à l'objectif de la BCE d'une hausse des prix inférieure à, mais proche de 2% en rythme annuel, au moins jusqu'en 2019. La prévision la plus élevée pour cette année s'établit à 2,1%.

En conséquence, les économistes interrogés ont tous dit que la BCE ne modifierait pas sa politique monétaire lors de sa réunion le 27 avril. Ils s'attendent par ailleurs à ce que les taux directeurs restent inchangés au moins jusqu'à la fin de l'année prochaine.

PROLONGATION DES RACHATS D'ACTIFS DE LA BCE?   Suite...