20 avril 2017 / 07:28 / il y a 4 mois

Unilever dépasse les attentes au premier trimestre

Unilever a annoncé jeudi une accélération inattendue de ses ventes au premier trimestre, soutenues par des hausses de prix. Ce résultat pourrait renforcer l'enthousiasme des investisseurs pour le groupe de produits de grande consommation dont la valorisation en Bourse reste élevée depuis qu'il a rejeté l'offre de rachat de 143 milliards de dollars (134 milliards d'euros) soumise en février par son concurrent américain Kraft Heinz. /Photo prise le 17 février 2017/Brendan McDermid

LONDRES (Reuters) - Unilever a annoncé jeudi une accélération inattendue de ses ventes au premier trimestre, soutenues par des hausses de prix.

Ce résultat pourrait renforcer l'enthousiasme des investisseurs pour le groupe de produits de grande consommation dont la valorisation en Bourse reste élevée depuis qu'il a rejeté l'offre de rachat de 143 milliards de dollars (134 milliards d'euros) soumise en février par son concurrent américain Kraft Heinz.

Unilever a en outre relevé de 12% son dividende trimestriel.

Le titre coté à Londres, qui a grimpé de 17% depuis cette tentative d'OPA de Kraft Heinz, prenait 1,26% à 3.987 pence à 07h38 GMT, l'une des plus fortes hausses de l'indice FTSE100, lui-même stable au même moment.

Affirmant son optimisme quant à l'évolution de l'économie mondiale, le directeur financier du groupe a déclaré à Reuters que les performances au deuxième semestre devraient être meilleures que celles du premier.

"Nous constatons globalement des signaux positifs dans l'économie", a déclaré Graeme Pitkethly, selon lequel la dépréciation des devises sur les grands marchés émergents essentiels au développement d'Unilever, comme l'Inde, l'Indonésie et le Brésil, a "atteint un plancher".

A ses yeux, l'amélioration des prix semble une tendance durable.

Le fabricant du savon Dove et des soupes Knorr a annoncé une croissance organique de ses ventes de 2,9% au titre du premier trimestre de son exercice fiscal. Les analystes avaient anticipé une progression de 2% selon le consensus établi par la société.

Les ventes avaient enregistré une croissance de 2,2% au quatrième trimestre du précédent exercice et de 3,2% au troisième.

Cette progression est intégralement due à la hausse des prix, le volume des ventes s'étant contracté de 0,1%.

En excluant la margarine et les substituts au beurre, activités en difficulté dont Unilever compte se séparer d'ici la fin de l'année, la croissance organique des ventes a atteint 3,4%.

Le chiffre d'affaires global a augmenté de 6,1% à 13,3 milliards d'euros, notamment grâce à des effets de changes favorables à hauteur de 2,4%.

Unilever a confirmé ses objectifs annuels fournis un peu plus tôt dans le mois en se disant en mesure d'atteindre une croissance de ses ventes de 3% à 5% avec une progression de sa marge d'au moins 80 points de base.

Martinne Geller; Catherine Mallebay-Vacqueur et Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below