Wall Street ouvre en baisse, le sterling grimpe

mardi 18 avril 2017 16h03
 

PARIS (Reuters) - Wall Street a ouvert mardi en légère baisse, les investisseurs devant à la fois digérer des publications de résultats d'entreprises, surveiller les annonces de l'administration Trump sur la réforme fiscale à venir et évaluer le risque politique en Europe avec l'envolée de la livre sterling.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 0,32% à 20.570,03 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,2% à 2.344,50 points et le Nasdaq Composite cède 0,14% à 5.849,11 points.

Aux valeurs, Goldman Sachs chute de 3,4% à 218,61 dollars après avoir publié un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes.

A l'inverse, Bank of America progresse de 0,6% en réaction à une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice net du premier trimestre.

Johnson & Johnson, qui est en train de racheter le groupe suisse de biotechnologies Actelion pour 30 milliards de dollars (28,2 milliards d'euros), lâche 2,4% après l'annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes des analystes, en raison d'une baisse de la demande pour ses produits pharmaceutiques.

En tête du Dow Jones, Unitedhealth, le premier assureur santé américain, prend 1,2% à 169,23 dollars après avoir fait état au premier trimestre de résultats supérieurs aux attentes.

A contrario, Cardinal Health chute de 10,6% après avoir ajusté ses prévisions pour 2017 et annoncé l'acquisition de plusieurs activités du fournisseur d'équipements médicaux Medtronics pour 6,1 milliards de dollars.

LE RISQUE POLITIQUE S'ACCENTUE EN EUROPE   Suite...

 
Wall Street a ouvert mardi en légère baisse. Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 0,32% à 20.570,03 points. /Photo prise le 18 avril 2017/REUTERS/Brendan McDermid