13 avril 2017 / 14:14 / dans 5 mois

Citi: Profits trimestriels supérieurs aux attentes avec l'obligataire

Citigroup a fait état jeudi d'une hausse de 17% de son bénéfice trimestriel, supérieure aux attentes, grâce au dynamisme de ses activités sur l'obligataire, le crédit et le change, soutenues par les ajustements de positions qui ont suivi les hausses de taux directeurs de la Réserve fédérale. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

(Reuters) - Citigroup a fait état jeudi d‘une hausse de 17% de son bénéfice trimestriel, supérieure aux attentes, grâce au dynamisme de ses activités sur l‘obligataire, le crédit et le change, soutenues par les ajustements de positions qui ont suivi les hausses de taux directeurs de la Réserve fédérale.

Le bénéfice net de la quatrième banque américaine est ressorti à 4,09 milliards de dollars (3,85 milliards d‘euros), soit 1,35 dollar par action, sur les trois mois au 31 mars contre 3,50 milliards de dollars (1,10 dollar par action) un an auparavant.

La banque a précisé que ses résultats du premier trimestre prenaient en compte un bénéfice net exceptionnel de 8 cents par action lié à des désinvestissements annoncés précédemment.

Les analystes s‘attendaient en moyenne à un bénéfice de 1,24 dollar par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

JPMorgan Chase & Co, la première banque des Etats-Unis par les actifs, avait auparavant publié un bénéfice en hausse de 16,8% au premier trimestre, grâce à une hausse de son activité prêts et au bond du volume de ses transactions sur les marchés financiers.

Le produit net bancaire (PNB) de Citigroup a progressé d‘environ 3% à 18,12 milliards de dollars, dépassant les attentes des analystes qui étaient en moyenne de 17,76 milliards de dollars.

Le PNB du trading obligataire a bondi de 19% à 3,62 milliards de dollars tandis que celui du trading sur les actions, moins important, a progressé de 10% à 769 millions de dollars.

Le PNB de l‘ensemble des activités de trading a progressé de 17%, un chiffre supérieur à la prévision d‘une croissance dans le bas d‘une fourchette à deux chiffres évoquée par le directeur financier John Gerspach il y a un peu plus d‘un mois.

A la fin du trimestre, les prêts étaient en hausse de 2% par rapport à la même période de 2016.

“L‘élan que nous avions constaté dans beaucoup de nos activités à la fin de l‘année dernière s‘est poursuivi au premier trimestre, se traduisant par une performance sensiblement meilleure qu‘il y a un an”, a déclaré le directeur général Michael Corbat dans un communiqué.

Les charges d‘exploitation sont restées quasi-inchangées à 10,48 milliards de dollars.

Le coefficient d‘exploitation s‘est établi à 58%, conformément aux objectifs de la banque pour cette année.

La valeur comptable hors actifs immatériels ressort à 65,94 dollars par action à fin mars contre 64,57 dollars trois mois auparavant et 62,58 dollars il y a un an.

L‘action Citi est en très légère hausse dans les transactions avant-Bourse.

Au cours de clôture de mercredi, elle affichait une progression de 17% depuis l‘élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis mais un repli de 1,6% par rapport au début de l‘année.

Sweta singh à Bangalore et David Henry à New York, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below