Sodexo dit préférer les acquisitions aux rachats d'actions

jeudi 13 avril 2017 08h33
 

PARIS (Reuters) - Sodexo préfère procéder à des acquisitions pour investir dans sa croissance future plutôt qu'à des rachat d'actions, a déclaré jeudi son directeur général, qui n'a toutefois pas exclu un nouveau programme de rachat de titres.

"On préfère faire des acquisitions, on préfère investir dans notre business", a dit lors d'une conférence téléphonique Michel Landel, ajoutant néanmoins que la question d'un nouveau programme de rachat d'action à court terme n'était pas tranchée.

"Pour l'année qui vient on n'en sait rien", a-t-il dit, alors qu'un programme de 300 millions d'euros a été finalisé en février 2017.

Les acquisitions ont elles atteint un montant total net de 165 millions d'euros au premier semestre et Sodexo a l'intention de continuer à activer ce levier de croissance externe.

"On est de plus en plus pro-actifs, évidemment là, nous sommes en négociations", a ajouté Michel Landel, expliquant qu'il s'agissait pour son groupe de renforcer à la fois son offre, son expertise sur certains métiers et ses positions géographiques.

INVERSION DE TENDANCE EN FRANCE

Sodexo a confirmé jeudi ses objectifs financiers de moyen terme après avoir publié des résultats conformes à ses attentes pour la première moitié de l'exercice 2016-2017.

Si la conjoncture difficile en France a pesé sur l'activité, Sodexo se dit optimiste pour la suite.   Suite...

 
Sodexo a confirmé jeudi ses objectifs financiers annuels après avoir publié des résultats conformes à ses attentes pour la première moitié de l'exercice 2016-2017. Le spécialiste de la restauration collective et de la distribution de services prépayés a enregistré un chiffre d'affaires de 10,634 milliards d'euros, en hausse de 0,3% hors effets de change. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes