13 avril 2017 / 04:43 / dans 5 mois

Trump n'accuse plus la Chine de manipulation des changes

Donald Trump a déclaré mercredi que son administration ne qualifierait pas la Chine de manipulateur des taux de changes, prenant ainsi ses distances avec des propos de campagne électorale, tout en disant que le dollar devenait "trop fort" et que cela pouvait à terme nuire à l'économie américaine. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a déclaré mercredi que son administration ne qualifierait pas la Chine de manipulateur des taux de changes, prenant ainsi ses distances avec des propos de campagne électorale, tout en disant que le dollar devenait “trop fort” et que cela pouvait à terme nuire à l‘économie américaine.

Dans un entretien accordé au Wall Street Journal, le président des Etats-Unis a ajouté qu‘il voudrait voir les taux d‘intérêt rester bas.

Un porte-parole du département du Trésor a confirmé que le rapport bi-annuel de ce dernier sur les pratiques en matière de changes des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis, dont la publication est prévue d‘ici la fin de la semaine, ne dira pas que la Chine manipule les taux de changes.

Vers 21h45 GMT, sous le coup des déclarations de Donald Trump, le dollar reculait de 0,6% face à un panier de devises internationales.

“Ils (la Chine) ne sont pas des manipulateurs de taux de changes”, a dit Donald Trump

Lors de sa campagne électorale pour le scrutin présidentiel, le nouvel occupant de la Maison blanche avait pourtant dit qu‘il qualifierait la Chine de manipulateur des taux de changes dès le premier jour de son entrée en fonctions.

Selon le Wall Street Journal, qui paraphrase le président américain, Donald Trump a changé d‘avis sur cette question à la fois parce que Pékin n‘a pas agi sur le yuan depuis des mois et parce que de qualifier la Chine de manipulateur de taux de changes en ce moment est susceptible de mettre en péril les discussions avec le gouvernement chinois concernant la menace nord-coréenne.

La dernière fois que les Etats-Unis avaient qualifié la Chine de manipulateur de taux de change remonte à 1994.

Chuck Schumer, chef de file des démocrates au Sénat, estime dans un communiqué que la décision de Donald Trump de ne pas tenir sa promesse de campagne sur la Chine était “symptomatique de l‘absence de vraies mesures fortes sur le commerce” à l‘encontre de Pékin.

“La meilleure manière d‘obtenir la coopération de la Chine dans le dossier nord-coréen, c‘est de se montrer intraitable avec le pays concernant le commerce, qui est la priorité numéro un du gouvernement chinois”, a poursuivi l‘élu démocrate

CHANGEMENT D‘AVIS SUR JANET YELLEN

Donald Trump a également dit au Wall Street Journal qu‘il respectait la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen alors qu‘il n‘avait eu de cesse de la critiquer au cours de sa campagne, lui reprochant de maintenir les taux d‘intérêt à un niveau trop bas.

Il a ainsi laissé entendre qu‘il n‘excluait pas de la reconduire à la tête de la Fed lorsque son mandat expirera en février 2018.

“Je pense que notre dollar devient trop fort et c‘est en partie de ma faute parce que les gens me font confiance. Mais cela a un impact négatif, cela finira par avoir un impact négatif”, estime Donald Trump.

“Il est très, très difficile d‘être compétitif avec un dollar et d‘autres pays qui dévaluent leur monnaie.”

Robert Smith, président et chargé des investissements chez Sage Advisory Services, estime que les commentaires du président américain au sujet de Janet Yellen suggèrent qu‘il essaie d‘influencer la politique monétaire de la banque centrale américaine.

La Fed a relevé le mois dernier l‘objectif de son principal taux d‘intérêt d‘un quart de point, dans une fourchette de 0,75% à 1%, pour la deuxième fois en trois mois. Elle a par ailleurs indiqué qu‘elle maintenait le cap de deux hausses de taux supplémentaires cette année.

Avec la contribution de Timothy Ahmann, Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below