Toshiba prend le risque d'une radiation avec ses comptes non certifiés

mardi 11 avril 2017 16h15
 

par Makiko Yamazaki et Taiga Uranaka

TOKYO (Reuters) - Toshiba, plongé dans une crise profonde au point d'en venir à douter de sa survie, a publié mardi des résultats qui avaient été auparavant repoussés à deux reprises et qui n'ont pas été certifiés par ses commissaires aux comptes, au risque d'être radié de la Bourse de Tokyo.

"Il y a des événements et des conditions de première importancze qui soulèvent de gros doutes sur la capacité de l'entreprise à poursuivre son activité", a déclaré Toshiba, en annonçant une perte plus importante que prévu sur la période avril-décembre en raison des dépréciations constituées sur sa filiale nucléaire américaine Westinghouse.

L'avis financier publié par Toshiba comporte une mention de l'auditeur PricewaterhouseCoopers (PwC) Aarata LLC expliquant qu'il n'est pas en mesure de se faire une opinion sur les comptes, ce qui est inédit pour un grand groupe coté au Tokyo Stock Exchange (TSE).

Le directeur général Satoshi Tsunakawa a déploré cet état de fait et expliqué que le conglomérat avait préféré publier des résultats non certifiés plutôt que procéder à un troisième report qui aurait constitué un précédent.

"La décision quant à une éventuelle radiation de la cote est du ressort de la Bourse", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse donnée à Tokyo et qu'il a ouverte avec la présentation d'excuses aux actionnaires. "Nous ferons tout notre possible pour l'éviter", a-t-il promis.

En se montrant conciliantes vis-à-vis de Toshiba, les autorités boursières risqueraient de perdre en crédiblité mais une radiation pure et simple enfoncerait le conglomérat dans la crise, augmenterait ses coûts de financement et l'exposerait à de nouveaux procès intentés par des actionnaires excédés.

Toshiba avait dit en mars anticiper sur l'exercice 2016-2017 une perte pouvant atteindre 1.000 milliards de yens (8,49 milliards d'euros) en raison des déboires financiers de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse qui, plombée par les retards et dépassements de budget, a déposé son bilan en mars.

PwC Aarata remet en question non seulement les résultats récents mais aussi les comptes de Westinghouse pour l'année fiscale achevée en mars 2016, ont dit des sources sous couvert d'anonymat.   Suite...

 
Le DG de Toshiba Corp, Satoshi Tsunakawa. Toshiba, plongé dans une crise profonde au point d'en venir à douter de sa survie, a publié mardi des résultats qui avaient été auparavant repoussés à deux reprises et qui n'ont pas été certifiés par ses commissaires aux comptes, au risque d'être radié de la Bourse de Tokyo. /Photo prise le 11 avril 2017/REUTERS/Toru Hanai