Net tassement des créations d'emplois en mars aux USA

vendredi 7 avril 2017 15h07
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Le nombre d'emplois créés aux Etats-Unis en mars est le plus faible depuis 10 mois mais la baisse du taux de chômage à un plus bas de près de 10 ans montre que le marché du travail reste tendu.

Les créations d'emplois ont été de 98.000 le mois dernier, le plus faible depuis mai, a annoncé le département du Travail vendredi.

Ce nombre avait dépassé les 200.000 en janvier et en février, à la faveur de températures exceptionnellement douces qui ont favorisé l'embauche dans des secteurs sensibles à la météo comme le bâtiment, les loisirs et l'hotellerie. Mais en mars, les températures ont chuté et une tempête a sévi dans le nord-est du pays.

Le taux de chômage, à 4,5%, est au plus bas depuis mai 2007.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient 180.000 créations d'emplois en mars et un taux de chômage inchangé de 4,7%.

L'économie américaine doit créer 75.000 à 100.000 emplois chaque mois pour s'adapter au rythme de croissance de la population en âge de travailler. Le marché du travail devrait atteindre le plein emploi cette année, ce qui pourrait entraîner une accélération de la revalorisation des salaires.

Pour autant, la nette décélération des créations d'emplois risque de créer quelques soucis pour ce qui concerne la santé d'une économie dont la croissance semblerait elle-même avoir ralenti autour de 1,0%, en taux annualisé, au premier trimestre après 2,1% au dernier trimestre 2016.

Le salaire horaire moyen a augmenté de cinq cents, soit 0,2% en mars, ce qui a abaissé la hausse annuelle à 2,7%. Mais au vu d'une inflation qui augmente, cette modeste hausse des salaires et du nombre d'emplois pourrait plaider en faveur d'une nouvelle hausse des taux de la part de la Réserve fédérale en juin, après celle d'un quart de point de mars.   Suite...

 
Le nombre d'emplois créés aux Etats-Unis en mars est le plus faible depuis 10 mois mais la baisse du taux de chômage à un plus bas de près de 10 ans montre que le marché du travail reste tendu. /Photo prise le 11 mars 2017/REUTERS/Brian Snyder