4 avril 2017 / 07:58 / il y a 5 mois

Les Bourses européennes prudentes en début de séance

La Bourse de Zurich. Les Bourses européennes restent prudentes en début de séance mardi. Vers 07h45 GMT, le CAC 40 gagne 0,04%, le Dax abandonne 0,04% alors que le FTSE prend 0,55%. /Photo d'archives/Arnd Wiegmann

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes restent prudentes en début de séance mardi dans un climat d'aversion au risque après l'attentat présumé de Saint-Pétersbourg et avant la rencontre, en fin de semaine, entre les présidents américain et chinois.

Le contexte nuit aux actions, déjà hésitantes lundi à l'entame du deuxième trimestre, au profit des valeurs refuges comme le yen, qui grimpe de 0,4% face au dollar et de 0,6% contre l'euro, tombé à un creux de quatre mois face à la devise japonaise.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 2,17 points (+0,04%) à 5.088,08 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,04% alors qu'à Londres, le FTSE prend 0,55%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est quasi inchangé et le FTSEurofirst 300 gagne 0,13%, tandis que l'indice large Stoxx 600 prend 0,1%.

Sur le plan sectoriel, le secteur automobile pèse sur la tendance avec un recul de 1,09%. A Paris, les plus fortes baisses du CAC sont Peugeot (-1,8%) et Renault (-1,34%).

La progression la plus nette de l'indice parisien est pour AccorHotels, qui prend 1,75% après un relèvement de recommandation par Morgan Stanley, qui passe à "surpondérer" sur la valeur.

Du côté des baisses, le groupe de service pétroliers norvégien Seadrill plonge de 35% après avoir dit envisager un possible dépôt de bilan dans le cadre d'une restructuration financière qui ramènera à pratiquement zéro la valeur de ses actions.

Parmi les plus fortes baisses en Europe figurent des valeurs exposées au marché sud-africain comme Investec (-3,2%), Old Mutual (-2,8%)ou Steinhoff (-2,4%), propriétaire du français Conforama, au lendemain de la dégradation par Standard & Poor's de la note souverain de l'Afrique du Sud en catégorie spéculative. La décision de l'agence de notation se répercute également sur le marché des changes, où le rand perd plus de 1% face au dollar.

La Bourse de Tokyo a terminé en recul de 0,91% à 18.810,25 points, son plus bas niveau de clôture depuis le 24 janvier, pénalisée par la vigueur du yen et le recul des valeurs automobiles et financières.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique hors Japon abandonne 0,31%. Les Bourses de Chine continentale, de Hong Kong, de Taiwan et d'Inde sont fermées pour cause de jour férié.

Wall Street a fini lundi en léger recul, tirée à la baisse entre autres par les valeurs automobiles après des chiffres décevants des ventes de voitures en mars aux Etats-Unis et par de nouveaux signes de tension entre l'administration Trump et plusieurs Etats américains, qui alimentent les doutes sur la capacité de la Maison blanche à faire passer ses réformes.

L'attentat suicide de lundi dans le métro de Saint-Pétersbourg, qui a fait 11 morts et 45 blessés selon le dernier bilan officiel en date, pèse également sur les marchés en favorisant l'aversion au risque.

Celle-ci était déjà nourrie auparavant par l'inquiétude que suscite la rencontre de jeudi et vendredi entre Donald Trump et Xi Jinping, la première du genre, que le président américain a annoncée comme "très difficile".

Sur le marché des changes, l'euro recule légèrement face au billet vert, sous 1,0650 et "l'indice dollar", qui mesure l'évolution de la monnaie américaine face à un panier de référence, se maintient au-dessus du seuil des 100 points.

Sur le marché obligataire, le rendement américain à 10 ans a touché lundi un plus bas de cinq semaines à 2,321%. En Europe, les rendements du Bund allemand à 10 ans de l'OAT français de même échéance sont en léger repli.

Le pétrole, un temps soutenu par la faiblesse du dollar américain, est reparti à la baisse sur fond de rebond de la production libyenne. Le Brent se traite sous 53 dollars le baril, le brut léger américain sous 50 dollars.

L'or jour son rôle de valeur refuge et prend près de 0,4% à 1.256 dollars l'once.

Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below