La Fed pourrait réduire son bilan dès cette année, selon William Dudley

vendredi 31 mars 2017 19h09
 

NEW YORK (Reuters) - La Réserve fédérale pourrait procéder dès cette année à un dégonflement de son bilan, qui atteint actuellement les 4.500 milliards de dollars (4.209 milliards d'euros), soit plus tôt que ce que la plupart des économistes de Wall Street prévoient.

"Je ne serais pas étonné que, dans le courant de l'année ou en 2018, si l'économie évolue conformément à nos attentes, nous ne commencions à laisser progressivement les titres arriver à échéance plutôt que de les refinancer", a déclaré à Bloomberg TV William Dudley, président de la Réserve fédérale de New York.

Les économistes interrogés par Reuters et la Fed elle-même estiment que l'institut d'émission devrait réduire son portefeuille de titres l'année prochaine, ce qui, pense-t-on, aura pour effet de faire recule les cours des obligations.

Les déclarations de Dudley ont contribué à aggraver les pertes du dollar face au yen.

La Réserve fédérale a amassé quelque 4.500 milliards de dollars d'emprunts du Trésor et de crédits immobiliers à l'occasion de trois vagues d'assouplissement quantitatif (QE) depuis la crise financière de 2007-2009. La Fed n'achète plus d'obligations, se contentant de boucher les trous de son bilan lorsque des titres arrivent à échéance.

Officiellement, la Fed est de laisser ces obligations arriver naturellement à maturité - et non de les vendre - une fois que ses hausses de taux seront bien avancées. Cela devrait réduire le portefeuille, sans pour autant le ramener à son niveau d'avant la cris, soit quelque 900 milliards de dollars.

La présidente de la Réserve fédérale de Cleveland, Loretta Mester, et son homologue de San Francisco, John Williams, ont également défendu une réduction du bilan.

Mais Dudley est très proche de la présidente Janet Yellen et dispose d'un droit de vote permanent lors des réunions de politique monétaire de la Fed. Enfin, la Fed de New York gère le portefeuille obligataire pour le compte de la banque centrale.

Dudley a également estimé que cette réduction du bilan pourrait représenter un "substitut" aux hausses de taux, se traduisant par une "pause" dans le cycle de durcissement monétaire.   Suite...

 
La Réserve fédérale pourrait procéder dès cette année à un dégonflement de son bilan. "Je ne serais pas étonné que, dans le courant de l'année ou en 2018, si l'économie évolue conformément à nos attentes, nous ne commencions à laisser progressivement les titres arriver à échéance plutôt que de les refinancer", a déclaré à William Dudley (photo), président de la Réserve fédérale de New York. /Photo d'archives/REUTERS/Keith Bedford