L'ASN prendra une décision cet été sur la cuve de Flamanville

vendredi 31 mars 2017 17h48
 

PARIS (Reuters) - L'Autorité de sûreté nucléaire a annoncé vendredi qu'elle se prononcerait cet été sur la capacité de la cuve du réacteur la nouvelle centrale EPR de Flamanville (Manche), une pièce maîtresse, à résister aux irradiations et aux pressions intenses que la réaction nucléaire lui fera subir.

En janvier, le président de l'ASN, Pierre-Franck Chevet, avait déclaré que la décision devrait être prise d'ici le milieu de l'année.

L'ASN a dévoilé en avril 2015 des anomalies dans l'acier de certaines zones du couvercle et du fond de cet équipement fabriqué par Areva dans sa forge du Creusot et les a jugées suffisamment "sérieuses" pour obliger EDF, maître d'œuvre du chantier et futur exploitant de la centrale, à superviser depuis des tests sur quelque 1.600 échantillons prélevés sur des pièces identiques.

EDF et Areva ont remis à l'ASN un dossier démontrant selon eux la viabilité de la cuve de Flamanville.

Sur son site internet, l'ASN a publié également vendredi une série de courriers où il apparait qu'elle avait alerté dès 2005 EDF sur les problèmes de fiabilité de l'usine du Creusot.

(Geert de Clercq et Jean-Michel Bélot)

 
L'Autorité de sûreté nucléaire a annoncé vendredi qu'elle se prononcerait cet été sur la capacité de la cuve du réacteur la nouvelle centrale EPR de Flamanville (Manche), une pièce maîtresse, à résister aux irradiations et aux pressions intenses que la réaction nucléaire lui fera subir. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier