Le PIB au Royaume-Uni confirmé en hausse de 0,7% au 4e trimestre, l'épargne chute

vendredi 31 mars 2017 11h07
 

LONDRES (Reuters) - La croissance au Royaume-Uni a été de 0,7% au quatrième trimestre 2016 par rapport aux trois mois précédents, confirment les données définitives publiées vendredi par l'ONS, l'institut national de la statistique.

Par rapport au quatrième trimestre 2015, la progression du produit intérieur brut (PIB) a toutefois été révisée en baisse, à 1,9%, contre 2,0% précédemment.

En même temps que les données du PIB, l'ONS a publié d'autres indicateurs qui ne sont pas forcément de bon augure pour l'avenir économique du pays, qui a jusqu'ici plutôt bien résisté au choc du Brexit.

La production du secteur des services a ainsi reculé de 0,1% en janvier, son premier recul d'un mois sur l'autre depuis mars 2016.

Le taux d'épargne des ménages est quant à lui tombé à 3,3% à la fin de 2016, son plus bas niveau depuis que l'ONS a mis en place cet indicateur en 1963.

Les revenus réels des ménages - soit les salaires et les prestations sociales moins, entre autres, les taxes et les effets de l'inflation - ont reculé de 0,4% sur la période octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents, leur baisse la plus marquée en près de trois ans.

Ces éléments semblent confirmer les craintes de ceux qui craignent de voir l'inflation alimentée par la chute de la livre sterling peser sur la consommation des ménages, un des piliers de l'économie du pays.

(Service économique)

 
La croissance au Royaume-Uni a été de 0,7% au quatrième trimestre 2016 par rapport aux trois mois précédents. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall