Face à la concurrence, H&M mise sur la chaîne de livraison

jeudi 30 mars 2017 13h18
 

par Anna Ringstrom

STOCKHOLM (Reuters) - Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes & Mauritz a publié jeudi une baisse moins forte que prévu de son bénéfice trimestriel et a dit vouloir accroître ses investissements pour ne pas se laisser distancer par le numéro un mondial de l'habillement, l'espagnol Inditex.

Le deuxième acteur du secteur a souligné des conditions toujours difficiles en Europe et aux Etats-Unis, des marchés où les goûts des consommateurs évoluent très vite.

Inditex, propriétaire de Zara, et Asos, spécialiste des ventes en ligne, proposent davantage de styles chaque année et privilégient des circuits de production courts pour fournir rapidement leurs pièces préférées à leurs clients.

Les délais logistiques de H&M sont quasiment deux fois plus longs que ceux d'Inditex, selon une note publiée ce mois-ci par Goldman Sachs, qui est passé à "vendre" sur le titre.

"Pour répondre aux changements rapides qui interviennent dans le domaine de la mode, nous devons être encore plus rapides et plus souples dans nos processus de travail, par exemple dans nos achats et la répartition de nos collections", a déclaré le directeur général du groupe Karl-Johan Persson.

"Nous investissons donc significativement dans notre chaîne d'approvisionnement, comme de nouvelles solutions logistiques fortement automatisées, mais aussi en optimisant nos délais de livraison."

Ces déclarations n'ont pas rassuré les investisseurs, préocccupés par le niveau des stocks et déçus par les ventes du mois de mars.

  Suite...

 
Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes & Mauritz a publié jeudi une baisse moins forte que prévu de son bénéfice imposable au titre de son premier trimestre fiscal et a annoncé le lancement d'une nouvelle marque pour le second semestre de l'exercice. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau