Sandro, Maje, Claudie Pierlot boucle 2016 en forte hausse

jeudi 30 mars 2017 07h23
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le groupe de prêt-à-porter Sandro, Maje, Claudie Pierlot (SMCP), a poursuivi sa marche en avant en 2016 et signé des résultats en forte hausse, porté par l'expansion internationale de son réseau et une solide croissance à magasins comparables.

Racheté il y a près d'un an par le conglomérat chinois Shandong Ruyi, SMCP a vu ses ventes grimper de 16,4% à 786 millions d'euros l'an dernier et de 7,1% à magasins comparables.

"Nous avons réalisé une très belle année, avec des ventes en données comparables qui progressent encore fortement", a déclaré à Reuters Daniel Lalonde, président de SMCP, évoquant le succès de collections "tendances et de qualité".

Les ventes avaient augmenté de 11% en comparable en 2015.

En France, où il réalise aujourd'hui moins de la moitié de son chiffres d'affaires (46%), SMCP est parvenu à signer une croissance de 9% en données publiées, pour un réseau quasiment stabilisé de 450 magasins, dans un marché français de la mode qui a accusé un nouveau recul de 2,6%.

Les marques Sandro et Maje pèsent chacune pour environ 40% des ventes, Claudie Pierlot et Sandro Homme pour 10% chacune.

SMCP, qui a presque doublé de taille en trois ans, ambitionne de devenir un leader mondial du luxe dit "accessible" grâce notamment à son développement en Asie où il mise sur l'essor des classes moyennes chinoises.

Avec seulement 70 magasins en Chine, il dispose encore d'un important potentiel de développement dans un pays où, de surcroît, la productivité par magasin se révèle très élevée.   Suite...

 
Le groupe de prêt-à-porter Sandro, Maje, Claudie Pierlot (SMCP), a poursuivi sa marche en avant en 2016 et signé des résultats en forte hausse, porté par l'expansion internationale de son réseau et une solide croissance à magasins comparables. /Photo prise le 29 mars 2017/REUTERS/Charles Platiau