March 29, 2017 / 2:21 PM / 4 months ago

L'UE refuse, à ce stade, de taxer des importations d'acier

2 MINUTES DE LECTURE

La Commission européenne s'est prononcée pour l'instant contre l'imposition de droits de douane sur les importations d'acier laminé à chaud en provenance du Brésil, d'Iran, de Russie, de Serbie et d'Ukraine mais elle n'en poursuit pas moins ses investigations, ont rapporté mercredi deux sources du secteur. /Photo d'archives/Tyrone Siu

LONDRES/FRANCFORT (Reuters) - La Commission européenne s'est prononcée pour l'instant contre l'imposition de droits de douane sur les importations d'acier laminé à chaud en provenance du Brésil, d'Iran, de Russie, de Serbie et d'Ukraine mais elle n'en poursuit pas moins ses investigations, ont rapporté mercredi deux sources du secteur.

La CE s'est refusée à tout commentaire.

L'exécutif européen a jusqu'au 7 avril pour dire s'il impose des taxes provisoires sur les importations d'acier laminé, à la suite de plaintes pour concurrence déloyale.

Les sources, qui ont souhaité garder l'anonymat, ont dit que la Commission avait renoncé à des taxes provisoires mais que l'enquête continuait.

La fédération professionnelle Eurofer assure que ces droits sont indispensables pour protéger un secteur qui se remet à peine de l'effondrement des prix de l'acier en 2015.

"Si la Commission ne cible pas la surproduction, au-delà de la Chine, elle expose notre secteur aux forces destructives que représentent les capacités excédentaires mondiales d'acier", déclare Eurofer dans un communiqué.

Ne pas taxer les importations de produits de l'acier laminé à chaud en provenance d'Iran et de quatre autres pays, serait incompréhensible, ajoute la fédération.

Eurofer s'est toujours inquiété de la Chine mais le premier producteur mondial d'acier a commencé à réguler sa production. Quant à l'Inde, elle voit sa croissance ralentir.

La fédération dit désormais percevoir une nouvelle menace sourdre en Iran. Téhéran voit dans l'acier un secteur susceptible de doper sa croissance économique après la levée des sanctions internationales.

Selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) que s'est procuré Reuters, les capacités de production d'acier ont augmenté de 1,4% en 2016 par rapport à 2015, atteignant 2,39 milliards de tonnes .

Barbara Lewis et Georgina Prodhan, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below