Akzo Nobel veut calmer ses actionnaires après le refus à PPG

mardi 28 mars 2017 16h40
 

par Toby Sterling

AMSTERDAM (Reuters) - Akzo Nobel a dit mardi qu'il allait relever ses objectifs financiers et donner des précisions sur l'avenir de sa division chimique le mois prochain dans le but d'amadouer ses actionnaires après son rejet d'offres de rachat par son concurrent américain PPG.

Le géant des peintures et des revêtements néerlandais, qui a déjà rejeté à deux reprises les avances hostiles de PPG, présentera son plan le 19 avril en même temps que ses résultats trimestriels, dont la publication a été avancée pour l'occasion, ce qui laissera une semaine à ses actionnaires pour les évaluer avant l'assemblée générale prévue le 25 avril.

Malgré l'appel de certains de ses actionnaires, dont les plus importants, et d'analystes, le groupe a, à ce stade, refusé d'engager des discussions avec PPG, dont la deuxième offre représente quelque 24,5 milliards d'euros.,

"Notre nouvelle stratégie dégagera encore de la valeur au sein de l'entreprise, notamment avec la création de deux activités identifiées", a dit le directeur général d'Akzo, Ton Büchner, dans un communiqué.

Elle "produira une amélioration de la rentabilité et une création de valeur additionnelle pour les actionnaires, les salariés et les clients", a-t-il ajouté.

L'entreprise a déjà dit qu'elle entendait vendre ou introduire en Bourse sa division chimie, qui représente environ un tiers de ses bénéfices et de son chiffre d'affaires pour une valorisation estimée à 8 milliards d'euros.

La législation néerlandaise impose à Büchner de prendre en compte les intérêts de l'ensemble des parties prenantes et pas des seuls actionnaires lors de décisions majeures pour l'entreprise. Les syndicats d'Akzo ont déjà apporté leur soutien à la direction du groupe et s'apposent à un rachat par PPG par crainte de suppressions de postes.

La présentation du 19 avril ne devrait pas fondamentalement changer les choses, ont prévenu un certain nombre d'analystes.   Suite...

 
Akzo Nobel a dit mardi qu'il allait relever ses objectifs financiers et donner des précisions sur l'avenir de sa division chimique le mois prochain dans le but d'amadouer ses actionnaires après son rejet d'offres de rachat par son concurrent américain PPG. /Photo d'archives/REUTERS/Jerry Lampen