Eni entre sur le marché de l'électricité pour les ménages

mardi 28 mars 2017 12h40
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Eni a annoncé mardi son entrée sur le marché français de l'électricité pour les particuliers, le groupe visant dans le pays un million de clients dans le gaz et l'électricité à fin 2017 et 2,1 millions en 2020, avec un doublement de son chiffre d'affaires en quatre ans.

L'énergéticien italien avait déjà pris pied sur le marché de l'électricité pour les entreprises et les collectivités en France en novembre 2016(plus de 1.500 sites clients) et, dans le gaz, revendique plus de 700.000 clients dans le pays après avoir lancé une gamme d'offres sous sa propre marque en 2012.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros en France l'an dernier et affiche une croissance de ses ventes de 35% entre 2014 et 2016.

Le marché français de l'électricité pour les particuliers "offre des opportunités et un incroyable potentiel de croissance dans un contexte où le budget énergie pèse sur le consommateur", a estimé Eni dans un communiqué.

"Nous parions sur une dépolitisation du marché", a également déclaré Daniel Fava, directeur général d'Eni Gas & Power France, lors d'une conférence de presse organisée au premier étage de la Tour Eiffel.

"En France, contrairement à beaucoup d'autres grands pays européens, l'énergie est un marché très fortement politisé", a-t-il ajouté, en reprochant à l'Etat de "freiner la concurrence".

Eni estime notamment que la possible suppression des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité en France, sur laquelle le Conseil d'Etat doit se prononcer au cours des prochains mois, accélérerait le développement des concurrents d'Engie et d'EDF.

Daniel Fava a également indiqué qu'Eni attendrait de connaître l'issue de l'élection présidentielle, et son impact sur le mix de production électrique, avant de décider d'investir ou non dans des centrales en France.   Suite...

 
Eni a annoncé mardi son entrée sur le marché français de l'électricité pour les particuliers, le groupe visant dans le pays un million de clients dans le gaz et l'électricité à fin 2017 et une croissance de 45%. L'énergéticien italien avait déjà pris pied sur le marché de l'électricité pour les entreprises et les collectivités en France en novembre 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini