27 mars 2017 / 19:28 / il y a 5 mois

Tesco: Des actionnaires ne veulent pas de Booker

Deux des principaux actionnaires de Tesco, la première chaîne de supermarchés britannique, veulent qu'elle renonce à son offre amicale de 3,7 milliards de livres (4,35 milliards d'euros) sur le grossiste Booker. /Photo d'archives/Phil Noble

LONDRES (Reuters) - Deux des principaux actionnaires de Tesco, la première chaîne de supermarchés britannique, veulent qu'elle renonce à son offre amicale de 3,7 milliards de livres (4,35 milliards d'euros) sur le grossiste Booker.

Schroder Investment Management et Artisan Partners, troisième et quatrième actionnaires de Testco avec des participations respectives de 4,49% et 4,48%, se sont dit opposés, lundi, à cette transaction remontant au 27 janvier et ils appellent tout autre actionnaire partageant leurs vues à faire de même.

"Les équipes manageuriales croient toutes que leurs acquisitions sont créatrices de valeur. Or, preuves scientifiques et empiriques à l'appui, acheter est en moyenne destructeur de valeur pour les actionnaires acquérants", écrivent les deux fonds au président de Tesco John Allan, dans une lettre dont Reuters a pris connaissance.

"Nous croyons que le prix élevé payé pour Booker rend encore plus vraisemblable la destruction de valeur".

Tesco n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

C'est le Financial Times qui le premier a fait état des positions de Schroders et d'Artisan.

En rachetant Booker, Tesco renforcerait sa position dominante au Royaume-Uni avec son entrée sur le segment en pleine croissance de la prestation de service aux restaurants, aux cafés et aux pubs.

L'achat de Booker par Tesco traduit aussi le regain de confiance du distributeur britannique après deux années de turbulences, au point d'avoir annoncé qu'il recommencerait à verser un dividende au titre de l'exercice 2017/2018.

Les actions des deux sociétés ont fortement monté à l'annonce de l'opération mais celle de Tesco s'est repliée depuis car le marché craint une longue enquête de concurrence.

L'action Tesco a perdu 8% depuis le début de l'année, tandis que Booker a gagné 14%.

Carolyn Cohn, James Davey et Rachel Armstrong, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below