27 mars 2017 / 13:33 / dans 6 mois

Engie assigné par le CE du pôle EPI sur la restructuration

Le comité d'entreprise de la filiale internationale d'exploration et production pétrolière et gazière (EPI) d'Engie va assigner le groupe en référé devant le tribunal de grande instance de Nanterre dans le cadre de la restructuration de la société, a annoncé lundi la CGT. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - Le comité d‘entreprise de la filiale internationale d‘exploration et production pétrolière et gazière (EPI) d‘Engie va assigner le groupe en référé devant le tribunal de grande instance de Nanterre dans le cadre de la restructuration de la société, a annoncé lundi la CGT.

Le comité d‘entreprise veut obtenir une réouverture du processus d‘information et de consultation des représentants du personnel d‘EPI, pour lequel Engie a annoncé début mars qu‘il était en discussions avancées avec un acquéreur potentiel.

La CGT a indiqué dans un communiqué que le projet de restructuration d‘EPI concernait ses filiales en Europe et en Afrique du Nord et impliquait 500 suppressions de postes, soit environ 40% de réductions d‘effectifs.

“Force est de constater que malgré les multiples requêtes et alertes des représentants du personnel, les directions d‘EPI et d‘Engie ont refusé de répondre aux questions légitimes des salariés et de les informer correctement sur les conditions de ‘staffing’ et de redéploiement en cours”, a estimé la CGT.

Toujours selon le syndicat, les membres élus du CE ont voté une résolution à l‘unanimité le 16 mars pour demander à la direction d‘EPI SA “de leur fournir les informations nécessaires pour les salariés”, ce qui “implique l‘arrêt du processus y compris celui de la vente d‘EPI”.

Engie n‘a pas commenté ces informations dans l‘immédiat.

La vente d‘EPI s‘inscrit dans le cadre d‘un programme de cession d‘Engie de 15 milliards d‘euros pour la période 2016-2018.

La directrice générale du groupe, Isabelle Kocher, avait indiqué en septembre 2016 que la capacité à céder le pôle EPI dans de bonnes conditions s‘améliorait avec le rebond des prix du brut.

Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below