L'Iran sanctionne quinze entreprises américaines

dimanche 26 mars 2017 15h22
 

DUBAI (Reuters) - Quarante-huit heures après de nouvelles sanctions américaines, l'Iran a imposé en retour des mesures de rétorsion contre 15 entreprises américaines accusées de violations des droits de l'homme et de coopération avec Israël, annonce dimanche l'agence officielle de presse Irna.

Cité par l'agence, le ministère des Affaires étrangères dénonce leur implication dans le "terrorisme" d'Israël contre les Palestiniens et dans l'extension des colonies juives de Cisjordanie. Il affirme également que les entreprises concernées ont "violé de manière flagrante les droits de l'homme".

Sont notamment visées par ces sanctions l'entreprise spécialisée dans les technologies de défense Raytheon et United Technologies, un conglomérat présent notamment dans l'aéronautique et les systèmes de climatisation.

Il n'était pas possible pour l'heure de déterminer dans quelle mesure ces entreprises seront affectées par les mesures prises par Téhéran (gel des avoirs, interdiction de visas et de contacts) ou même si elles sont en affaire avec la république islamique.

La décision iranienne intervient deux jours après l'annonce par Washington de sanctions frappant onze entités ou personnes basées en Chine, en Corée du Nord et dans les Emirats arabes unis pour des transferts de technologies susceptibles d'entrer dans le programme balistique de Téhéran.

(Bureau de Dubaï; Henri-Pierre André pour le service français)

 
Quarante-huit heures après de nouvelles sanctions américaines, l'Iran a imposé en retour des mesures de rétorsion contre 15 entreprises américaines, dont Raytheon, accusées de violations des droits de l'homme et de coopération avec Israël, annonce dimanche l'agence officielle de presse Irna. /Photo prise le 25 mars 2017/REUTERS/Brian Snyder