RPT-Ford voit son bénéfice freiné par les investissements et les ventes

jeudi 23 mars 2017 18h22
 

par Nick Carey

DETROIT (Reuters) - Répétition: cours de Bourse au 2e paragraphe.

Ford Motor a déclaré jeudi s'attendre à une baisse de son bénéfice par action au premier trimestre et à une contraction de son bénéfice imposable sur l'ensemble de l'année en raison d'une hausse de ses dépenses, notamment en matières premières et en investissements, et d'un recul de ses volumes de ventes.

Le titre perd 0,68% à 11,69 dollars à 17h17 GMT à la Bourse de New York, elle-même orientée à la hausse.

"Nous pensons que nous devons faire davantage en ce qui concerne les camions, nous pensons que nous devons faire davantage en ce qui concerne les véhicules utilitaires, nous pouvons faire davantage en termes de performance et nous avons des plans pour y parvenir", a dit le directeur financier, Bob Shanks, lors d'une présentation devant des investisseurs.

"Nous pensons que cela peut nous amener à avoir une position encore plus forte dans les années à venir", a-t-il ajouté.

Ford a dit prévoir une légère contraction des ventes automobiles aux Etats-Unis cette année, à 17,7 millions d'unités après le record de 17,9 millions d'unités atteint en 2016. Le constructeur américain s'attend à une poursuite de cette tendance en 2018, année pour laquelle il voit le marché automobile américain à 17,5 millions de véhicules.

Ford prédit aussi une contraction des ventes en Chine, le premier marché automobile au monde, à 27,2 millions d'unités en 2017 contre 27,5 millions l'an dernier.

Après un puissant rebond à la suite de la crise traversée au début de la décennie, analystes et investisseurs sont à l'affût du moindre signe indiquant un essoufflement de l'actuel cycle expansionniste du marché automobile mondial.   Suite...

 
Ford Motor a déclaré jeudi s'attendre à une baisse de son bénéfice par action au premier trimestre et à une contraction de son bénéfice imposable sur l'ensemble de l'année en raison d'une hausse de ses dépenses, notamment en matières premières et en investissements, et d'un recul de ses volumes de ventes. /Photo d'archives/REUTERS/Carlos Jasso