Next s'envole en Bourse malgré la prudence affichée pour 2017

jeudi 23 mars 2017 13h23
 

par James Davey

LONDRES (Reuters) - Next a fait état jeudi d'un premier recul de son bénéfice annuel depuis 2009 et s'est dit "extrêmement prudent" pour l'année 2017, des annonces qui n'empêchent pas le titre de l'enseigne britannique d'habillement de s'envoler, les investisseurs étant soulagés par l'absence d'une nouvelle détérioration des perspectives.

Après avoir été pendant près d'une décennie l'entreprise la plus rentable de son secteur, Next éprouve des difficultés depuis deux ans, les mettant sur le compte d'une baisse générale des dépenses consacrées à l'habillement et aux chaussures.

Le groupe a également souligné que la consommation des ménages pourrait pâtir des pressions inflationnistes à l'oeuvre dans le pays, susceptibles d'entamer la hausse des salaires réels.

Vers 12h10 GMT, le titre Next gagne cependant 6,6% à 41,48 livres à la Bourse de Londres, affichant la deuxième plus forte progression de l'indice Stoxx 600 et tirant vers le haut l'indice regroupant les valeurs européennes de la distribution (+0,99%), meilleure performance sectorielle à ce stade de la séance.

L'envolée du jour n'empêche pas l'action Next de céder encore près de 17% depuis le début de l'année après avoir déjà perdu 31% en 2016.

La valeur avait chuté de 14,4% sur la seule séance du 4 janvier, quand le groupe avait lancé un avertissement sur ses résultats en disant alors se préparer à un environnement plus difficile.

"La valorisation de Next offre quelques supports malgré les difficultés", a estimé Alistair Davies, analyste chez Investec Securities, passé de "vendre" à "neutre" sur la valeur.

Cité dans le communiqué de résultats, le directeur général de Next Simon Wolfson fait état de "bribes de bonnes nouvelles", soulignant notamment les améliorations apportées aux gammes de la marque et aux services en ligne.   Suite...

 
Next a fait état jeudi d'un premier recul de son bénéfice annuel depuis 2009 et s'est dit "extrêmement prudent" pour l'année 2017, des annonces qui n'empêchent pas le titre de l'enseigne britannique d'habillement de s'envoler, les investisseurs étant soulagés par l'absence d'une nouvelle détérioration des perspectives. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Winning