22 mars 2017 / 12:03 / dans 6 mois

PSA veut transférer son activité de R&D de La Garenne à Poissy

PSA veut fermer son site de recherche & développement de la Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) et déménager d'ici septembre 2018 l'essentiel des personnes qui y travaillent sur deux autres sites du groupe dans les Yvelines. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - PSA veut fermer son site de recherche & développement de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), spécialisé dans les motorisations, et déménager d‘ici septembre 2018 l‘essentiel des personnes qui y travaillent sur deux autres sites du groupe dans les Yvelines, ont indiqué mercredi à Reuters deux syndicats.

Le projet, objet d‘une étude dont les conclusions ont été présentées ce jour lors d‘un comité central d‘entreprise, ne prévoit pas d‘impact sur l‘emploi, ont précisé les représentants syndicaux présents au CCE.

Ils ont ajouté que PSA entendait conserver quelques activités à la Garenne. Selon un porte-parole du groupe, il s‘agirait de trois filiales de vente au détail et d‘un atelier d‘après-vente.

“La réussite (du plan stratégique) Push to Pass implique que l‘entreprise se transforme en adoptant des organisations et modes de fonctionnement en cohérence avec ses ambitions”, a expliqué PSA en préambule de son projet. “L‘objectif (...) est avant tout la recherche d‘efficience dans la conduite des développements des chaînes de traction, en favorisant le travail en mode collaboratif, la transversalité et la proximité des équipes.”

Environ 1.400 personnes déménageraient des Hauts-de-Seine vers le site tertiaire de Poissy et 250 personnes seraient implantées sur le site voisin de Carrières-sous-Poissy, actuel centre d‘essai du groupe où PSA va investir 60 millions d‘euros dans un nouveau “centre d‘excellence powertrain (motorisations)”.

Environ 140 autres salariés prendraient la direction du grand centre de R&D de Vélizy.

Parallèlement au compactage de ses usines, PSA cherche à rationaliser ses implantations non industrielles pour optimiser l‘organisation du travail et réduire les coûts. Dans ce cadre, les effectifs du siège historique, situé avenue de la Grande-Armée à Paris, déménageront d‘ici la fin de l‘année pour partie dans un nouvel immeuble à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), et pour l‘autre à Poissy.

La CFDT, majoritaire à La Garenne, entend proposer un projet alternatif pour préserver la vocation d‘ingénierie du site, dont l‘histoire remonte à l‘achat en 1913 de terrains par la famille Peugeot, alors à la recherche d‘une antenne parisienne.

“Nous ne voyons pas l‘intérêt de décomposer un site sur deux, l‘efficacité ne va pas s‘améliorer”, a dit Xavier Lelasseux, représentant CFDT. “On peut vendre une grande partie des terrains de La Garenne en compactant sur deux bâtiments, c‘est possible et économiquement viable.”

Le Comité d‘entreprise du site des Hauts-de-Seine a mandaté le cabinet Syndex pour analyser les options en présence.

PSA estime que l‘année 2018, qui s‘intercale entre deux grandes phases de lancements de normes d‘émission pour les moteurs, est propice à un tel transfert. Après deux mois de consultations, le projet sera soumis au CCE en juin.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below