L'ex-président du conseil de surveillance de Volkswagen Ferdinand Piëch veut vendre sa part dans Porsche SE

vendredi 17 mars 2017 17h10
 

FRANCFORT (Reuters) - L'ex-président du conseil de surveillance de Volkswagen Ferdinand Piëch discute de la vente de sa participation dans Porsche SE, une opération susceptible de modifier la structure de la holding qui contrôle le plus grand constructeur automobile européen.

Porsche SE est entièrement contrôlée par les familles Porsche et Piëch.

Les familles discutent du transfert de la participation de 14,7% de Piëch, évaluée à un milliard d'euros, aux autres membres de la famille, a déclaré Porsche SE dans un communiqué publié en anglais vendredi, confirmant une information de l'hebdomadaire allemand Der Siegel.

"A ce stade, personne ne peut dire si ces changements évoqués dans la structure de l'actionnariat de Porsche Automobil Holding SE se produiront effectivement", ajoute-t-il.

Les familles Porsche et Piëch ont un droit de préemption sur la participation de Ferdinand Piëch.

En février dernier, le constructeur Volkswagen a fait savoir qu'il étudiait des mesures à l'encontre de son ex-président du directoire à la suite d'informations suivant lesquelles il avait accusé des membres du conseil de n'avoir pas réagi au scandale des tests d'émissions polluantes aux Etats-Unis.

VW a refusé de commenter le communiqué de Porsche SE.

Le Bild am Sonntag a rapporté la semaine dernière que Ferdinand Piëch pourrait bien perdre son siège chez Porsche SE.

(Andreas Cremer, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

 
L'ex-président du conseil de surveillance de Volkswagen Ferdinand Piëch discute de la vente de sa participation dans Porsche SE, une opération susceptible de modifier la structure de la holding qui contrôle le plus grand constructeur automobile européen. Porsche SE est entièrement contrôlée par les familles Porsche et Piëch. /Photo d'archives/REUTERS/Ruben Sprich