Enel s'attend à du mouvement dans les "utilities" en Europe

vendredi 17 mars 2017 11h50
 

par Stephen Jewkes

MILAN (Reuters) - Enel pense que le secteur européen des services aux collectivités offrira des opportunités de fusions-acquisitions (M&A) une fois que les élections en France et en Allemagne seront passées et que le nouveau cadre réglementaire du marché de l'électricité en Europe sera approuvé.

Son homologue allemand RWE a déjà laissé entrevoir mardi une vaste réorganisation du secteur lorsqu'il a dit réfléchir à ses options stratégiques, y compris à des alliances ou à la vente d'une participation dans sa filiale Innogy.

"Il y aura des opportunités en Europe après les élections françaises et allemandes et lorsque le nouveau cadre réglementaire européen sera en place", a dit l'administrateur délégué Francesco Starace lors d'une conférence téléphonique après la publication des résultats annuels.

Les élections en France s'étaleront d'avril à juin et celles en Allemagne auront lieu en septembre.

Quant au futur cadre réglementaire, la Commission européenne a présenté en novembre une réforme du marché de l'énergie qu'elle souhaite voir en place après 2020. Ce projet doit encore être approuvé par les Etats et par le Parlement européen.

La chute des prix de gros de l'électricité et le développement de la production à partir des énergies renouvelables ont contraint les poids lourds du secteur à revoir leurs modèles d'entreprises et à envisager une consolidation.

ENEL NE REGARDE PAS QU'EN EUROPE   Suite...

 
Enel a relevé vendredi son dividende et confirmé ses objectifs annuels après avoir fait état d'une hausse de 12,3% de son bénéfice net en 2016. /Photo d'darchives/REUTERS/Alessandro Bianchi