HeidelbergCement suspend tout nouvel investissement en Turquie

jeudi 16 mars 2017 15h20
 

HEIDELBERG, Allemagne (Reuters) - HeidelbergCement va suspendre tout nouvel investissement en Turquie en raison de l'incertitude politique dans ce pays, a déclaré jeudi le président du directoire du cimentier allemand.

"Il pourrait y avoir des opportunités pour des transactions en Turquie à des prix raisonnables", a dit Bernd Scheifele lors d'une conférence de presse après la publication des résultats annuels du groupe.

Le risque existe toutefois que de telles opérations ne soient pas les bonnes affaires espérées étant donné la situation politique en Turquie, a-t-il ajouté.

Un référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels est prévu en avril en Turquie. Le refus de l'Allemagne et des Pays-Bas de laisser les ministres turcs mener campagne sur leur territoire en faveur de cette réforme constitutionnelle est à l'origine d'une crise diplomatique entre ces pays et le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Bernd Scheifele s'est dit préoccupé par la situation en Turquie, qu'il juge défavorable au développement économique du pays.

HeidelbergCement dispose d'une coentreprise avec Sabanci en Turquie, baptisée Akcansa.

(Sabine Wollrab; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

 
HeidelbergCement va suspendre tout nouvel investissement en Turquie en raison de l'incertitude politique dans ce pays. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski