Wall Street rassurée par le calendrier confirmé de la Fed

mercredi 15 mars 2017 22h59
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de plus de 0,5% mercredi, les investisseurs étant soulagés de voir la Réserve fédérale, qui a relevé comme prévu son taux directeur d'un quart de point, ne pas programmer une accélération de son cycle de resserrement monétaire.

L'indice Dow Jones, qui restait sur deux replis de suite, a ainsi gagné 0,54%, soit 112,73 points, à 20.950,10. Le S&P-500, plus large, a pris 19,81 points, soit +0,84%, à 2.385,26. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 43,23 points (+0,74%) à 5.900,04.

L'objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds"), principal instrument de la politique monétaire de la Fed, a été porté à 0,75%-1,0%, ce qui constitue un nouveau pas vers une normalisation progressive puisqu'il se rapproche ainsi du bas de la fourchette dans laquelle il se situait avant la crise financière de 2007-2009.

Comme lors de sa précédente hausse des taux, intervenue en décembre 2016, la Fed a dit anticiper en tout trois hausses du loyer de l'argent en 2017 et trois autres en 2018.

"Avant la réunion (de la Fed) on redoutait de voir la banque centrale se montrer plus pressée à relever ses taux, au-delà des trois hausses annoncées. Le communiqué et les prévisions (...) suggèrent qu'elle maintient le cap", a déclaré Frances Donald, économiste chez Manulife Asset Management.

Malgré le relèvement des taux directeurs, décision généralement favorable à la monnaie du pays concerné, le dollar a accentué sa perte face à un panier de devises internationales (-1,12%), certains intervenants étant déçus que la banque centrale n'ait pas laissé entrevoir quatre hausses des taux cette année.

Et la réaffirmation d'un calendrier 2017 à trois hausses de taux a également pesé sur le compartiment financier, le seul à terminer la séance dans le rouge (-0,13%).

Face au dollar, l'euro a également été porté par les résultats des élections législatives néerlandaises, qui montrent que le Parti populaire libéral et démocrate (VVD, droite) du Premier ministre Mark Rutte a remporté le plus grand nombre de sièges, devançant nettement l'extrême droite de l'islamophobe Geert Wilders.   Suite...

 
La Bourse de New York a fini en hausse mercredi. L'indice Dow Jones a gagné 0,54%. /Photo prise le 7 mars 2017/REUTERS/Brendan McDermid