15 mars 2017 / 08:36 / il y a 7 mois

Léger ralentissement de l'inflation confirmé en février

Les prix à la consommation ont bien progressé de 0,1% en février en France sous l'effet d'une hausse des services et du prix du tabac. /Photo d'archivesREUTERS/Dado Ruvic

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation ont bien progressé de 0,1% en février en France sous l‘effet d‘une hausse des services et du prix du tabac, indique mercredi l‘Insee, confirmant l‘estimation provisoire publiée le 28 février.

Ce petit rebond, qui fait suite à un recul de 0,2% en janvier, porte à 1,2% la progression de l‘inflation sur un an, un rythme en légère baisse par rapport à celui de fin janvier (1,3%).

En données corrigées des variations saisonnières, les prix à la consommation ont diminué de 0,2% en février et ils affichent une hausse de 1,3% sur un an.

L‘Insee a revu en hausse à +0,2% (contre +0,1% en première estimation) l‘évolution sur le mois de février de l‘indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, mais maintient sa progression de 1,4% sur un an après +1,6% à fin janvier.

L‘inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils comme l‘alimentation et l‘énergie) a accusé un net repli (-0,4%) sur le mois et affiche, à +0,2%, son rythme annuel le plus bas depuis mars 2015.

L‘inflation hors tabac s‘établit quant à elle à +1,2% en rythme annuel.

En février, les prix des services ont rebondi de 0,3% après leur baisse de janvier, en raison pour l‘essentiel des transports aériens (+1,8%) et des services de communication (+0,7%) du fait de la hausse de certains forfaits de téléphonie mobile, explique l‘Insee.

Les prix des services d‘hébergement ont augmenté de 2,1%.

Stable depuis cinq mois, le prix du tabac a progressé de 0,9% en raison principalement du relèvement des taxes.

Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 0,3% (après 0,4% en janvier), toujours tirés par les produits frais.

Les prix des produits manufacturés ont encore reculé (-0,3%) du fait d‘une fin plus tardive des soldes d‘hiver, leur baisse sur un an atteignant 1,6%.

Les prix de l‘énergie se sont stabilisés après cinq mois consécutifs de hausse, une baisse des prix du gaz compensant une petite progression des produits pétroliers. Sur un an, leur rythme de hausse accélère à +11,4% contre +10,5% en janvier.

Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below