Les Bourses européennes évoluent dans le désordre mais sans changement spectaculaire à mi-séance

mardi 14 mars 2017 12h45
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent dans le désordre mais sans changement spectaculaire mardi à mi-séance et Wall Street est attendue en léger recul à l'ouverture, l'attentisme pesant sur la tendance à la veille des annonces de la Réserve fédérale américaine et des élections législatives néerlandaises.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,21% à 4.989,09 points vers 11h20 GMT. À Francfort, le Dax est pratiquement à l'équilibre. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,22%, le FTSEurofirst 300 0,16% et le Stoxx 600 0,18%.

Le FTSE à Londres progresse quant à lui de 0,21%, soutenu par la baisse de la livre sterling après le feu vert donné par le Parlement britannique à Theresa May pour déclencher la procédure prévue par l'article 50 du Traité de Lisbonne, préalable aux négociations sur le Brexit.

Les indices de référence de Wall Street devrait ouvrir en baisse de 0,1% à 0,2%, signalent les contrats à terme.

En Europe, la tendance dominante à la prudence affecte la quasi-totalité des secteurs, celui des banques reculant toutefois assez nettement (-0,7%) avec notamment un repli de 2,7% pour Royal Bank of Scotland, plus forte baisse de l'Eurofirst 300.

L'attentisme de mise avant les décisions de la Fed et surtout les déclarations de sa présidente, Janet Yellen, susceptible de donner mercredi des indices sur l'évolution future de la politique monétaire américaine, occulte en grande partie l'actualité des fusions-acquisitions.

Le géant allemand de l'énergie RWE gagne ainsi plus de 8%, la plus forte hausse du Stoxx 600, après avoir dit qu'il pourrait réduire sa participation dans sa filiale d'énergies renouvelables Innogy, sans toutefois commenter directement les informations de presse prêtant au français Engie un intérêt pour cette dernière. Innogy prend 7,6% alors qu'Engie cède 1,74%, la plus forte baisse du CAC.

A Oslo, Aker Solutions s'envole de près de 15% après un article du quotidien économique Finansavisen selon lequel le spécialiste américain du parapétrolier Halliburton est sur le point de conclure le rachat du groupe norvégien ou de sa principale division.

Sur le marché des changes, la livre est tombée à son plus bas niveau depuis huit semaines, cédant 0,7% face au dollar et 0,6% face à l'euro Le dollar, s'apprécie parallèlement de 0,27% face à un panier de devises de référence et l'euro se traite autour de 1,0635 dollar.   Suite...

 
Les principales Bourses européennes évoluent dans le désordre mais sans changement spectaculaire mardi à mi-séance et Wall Street est attendue en léger recul à l'ouverture. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,21% à 4.989,09 points vers 11h20 GMT. À Francfort, le Dax est pratiquement à l'équilibre. Le FTSE à Londres progresse quant à lui de 0,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Johannes Eisele