Les Bourses européennes terminent dans le désordre

vendredi 10 mars 2017 18h22
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé vendredi dans le désordre en raison notamment de craintes d'une politique moins accommodante de la part de la Banque centrale européenne.

Certains décideurs de BCE ont évoqué la possibilité d'augmenter les taux d'intérêt avant la fin du programme d'achats d'actifs mis en place par l'institut d'émission, ont dit vendredi des sources à Reuters. La discussion a été brève et la proposition n'a pas reçu beaucoup de soutien, ont-elles précisé.

L'annonce de cette discussion, qui aurait eu lieu, selon l'agence Bloomberg, qui en a fait état la première, lors du conseil des gouverneurs de jeudi, n'en a pas moins fait grimper l'euro à un pic de trois semaines face au billet vert (1,067 dollar, +0,9%) et fait progresser les rendements des obligations d'Etat allemandes.

Les indices boursiers européens, qui avaient peu réagi à l'annonce de chiffres mensuels de l'emploi meilleurs que prévu aux Etats-Unis, ont réduit leurs gains, le Dax allemand passant même dans le rouge.

La BCE a laissé jeudi sa politique monétaire inchangée mais son président, Mario Draghi, a utilisé une tonalité un peu moins accommodante que précédemment au cours de sa traditionnelle conférence de presse.

A Paris, le CAC 40 a finalement gagné 0,24% (11,81 points) à 4.993,32 après avoir repassé en séance la barre des 5.000 points. À Francfort, le Dax a cédé 0,13% et à Londres, le FTSE a progressé de 0,38%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a pris 0,19%, le FTSEurofirst 300 0,06%, et le Stoxx 600 0,07%.

La plus forte hausse sectorielle est pour les valeurs pétrolières et gazières (+1,1%), soutenues par les cours du brut, qui ont pris jusqu'à plus de 1% avant de se retourner à la baisse.

Les banques (+0,77%), qui se réjouissent de l'imminence d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis, ont porté les indices, de même que les télécoms (+0,66%), soutenues par un bond de 3,7% de l'opérateur britannique BT.   Suite...

 
Les principales Bourses européennes ont terminé vendredi dans le désordre en raison notamment de craintes d'une politique moins accommodante de la part de la Banque centrale européenne. A Paris, le CAC 40 a finalement gagné 0,24% (11,81 points) à 4.993,32 après avoir repassé en séance la barre des 5.000 points. À Francfort, le Dax a cédé 0,13% et à Londres, le FTSE a progressé de 0,38%. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski