VW et Tata confirment discuter d'une coopération en Inde

vendredi 10 mars 2017 14h33
 

FRANCFORT (Reuters) - Volkswagen et Tata Motors ont annoncé vendredi avoir signé un protocole d'accord en vue d'étudier la possibilité d'un partenariat stratégique en Inde, confirmant une information donnée par Reuters la veille.

Les deux constructeurs automobiles ont dit vouloir développer conjointement des composants pour véhicules, créer des synergies et éventuellement mettre au point des concepts de voitures pour le sous-continent indien et d'autres marchés.

Skoda, filiale tchèque de Volkswagen, sera chargée de ce projet, a précisé le constructeur allemand.

"La première étape consistera à se pencher sur les spécificités du marché ainsi que l'expertise de développement local. A long terme, le groupe Volkswagen cherche à étendre son portefeuille de produits dans les marchés émergents à forte croissance", ajoute le constructeur basé à Wolfsburg.

A Volkswagen, ce partenariat offre l'opportunité de s'implanter davantage en Inde qui, selon les analystes, deviendra le troisième marché automobile mondial derrière les Etats-Unis et la Chine d'ici 2020.

"En offrant les produits appropriés, nous voulons parvenir à une croissance durable et rentable dans chaque partie du monde", a déclaré Matthias Müller, le président du directoire de VW dans un communiqué.

L'Inde s'est avérée un marché difficile à pénétrer pour les constructeurs étrangers, leur demandant de s'adapter en fonction des régions et des préférences changeantes des consommateurs.

General Motors et Ford Motors notamment se sont battus pour y développer leurs ventes et s'attachent maintenant à exporter à partir du pays afin d'utiliser leurs capacités de production disponibles.

Même les acteurs indiens comme Tata ont été confrontés aux difficultés d'adaptation sur un marché dont Maruti Suzuki et Hyundai contrôlent les deux tiers.   Suite...

 
Guenter Butschek, PDG de Tata Motors. Volkswagen et Tata Motors ont annoncé vendredi avoir signé un protocole d'accord en vue d'étudier la possibilité d'un partenariat stratégique en Inde, confirmant une information donnée par Reuters la veille. /Photo prise le 18 janvier 2017/REUTERS/Danish Siddiqui