BT conclut un accord sur Openreach, l'action bondit

vendredi 10 mars 2017 13h57
 

par Kate Holton et Paul Sandle

LONDRES (Reuters) - Le premier opérateur télécoms britannique BT a accepté de se séparer juridiquement de sa division de réseaux Openreach, mettant ainsi fin à un conflit de deux ans avec le régulateur britannique des télécommunications sur la manière dont le réseau national à haut débit doit être géré.

A la Bourse de Londres, le titre bondit de près de 4,3% vers 12h40 GMT, inscrivant la plus forte hausse du FTSE 100 et une des plus nettes progressions de l'EuroFirst 300.

"Une immense ombre, qui planait sur notre activité, nos équipes, nos retraités et nos investisseurs, a été levée", a déclaré le directeur général de BT, Gavin Patterson.

Openreach gère le réseau haut débit utilisé par BT et ses concurrents en Grande-Bretagne pour connecter des millions d'utilisateurs et d'entreprises.

Plusieurs opérateurs, dont Sky, TalkTalk et Vodafone avaient saisi l'Ofcom, l'autorité de tutelle du marché, accusant BT de leur fournir un service de piètre qualité.

Selon les concurrents de BT, Openreach est géré de manière à servir d'abord les intérêts de l'ex-monopole des télécoms au lieu de répondre aux besoins du pays en matière de connexion en haut débit.

En outre, ils estiment que la division de réseaux de BT n'investit pas suffisamment dans les infrastructures, en particulier dans la fibre optique qui ne raccorde actuellement que 2% des foyers.

Vendredi, BT a dit avoir accepté de se séparer juridiquement d'Openreach, en transférant 32.000 employés dans la nouvelle société, qui aura sa propre marque sans le logo de BT.   Suite...

 
Le premier opérateur télécoms britannique BT a accepté de se séparer juridiquement de sa division de réseaux Openreach, mettant ainsi fin à un conflit de deux ans avec le régulateur britannique des télécommunications sur la manière dont le réseau national à haut débit doit être géré. /Photo prise le 16 janvier 2017/REUTERS/Toby Melville