Wall Street baisse, pénalisée par le pétrole

mercredi 8 mars 2017 23h19
 

par Chuck Mikolajczak

(Reuters) - La Bourse de New York a fini mercredi en ordre dispersé, le Dow Jones et le S&P-500 étant particulièrement pénalisés par la chute des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones a perdu 69,03 points, soit 0,33%, à 20.855,73. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence des investisseurs, a cédé 5,41 points, soit 0,23%, à 2.362,98. Soutenu notamment par Microsoft (+0,92%), le Nasdaq Composite a en revanche arraché un gain de 3,62 points (0,06%) à 5.837,55.

Il s'agit de la troisième séance consécutive de baisse pour le Dow et le S&P-500. Ces deux indices, comme le Nasdaq, ont touché des records la semaine dernière dans l'espoir que le Congrès et Donald Trump s'entendront sur des mesures de relance budgétaire, de dérégulation et de baisses d'impôts défendues par le nouveau président américain.

"Les actions sont au carrefour de l'optimisme et de l'inquiétude et elles vont probablement aller dans un sens et dans l'autre jusqu'à ce que nous obtenions plus de clarté de la part de la Fed et des législateurs", dit Terry Sandven, responsable de la stratégie actions chez US Bank Wealth Management.

"Je pense que dans une certaine mesure, les actions sont valorisées à la perfection et plusieurs indicateurs invitent à la prudence", ajoute-t-il.

Le secteur privé américain a pourtant créé 248.000 postes le mois dernier selon l'enquête du cabinet ADP, alors que le consensus Reuters donnait un chiffre de 190.000 seulement.

Cette enquête est considérée comme un bon indicateur de la tendance du marché du travail et les investisseurs attendent désormais la publication vendredi du rapport mensuel du département du Travail, qui sera décortiqué à la loupe avant la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi prochains.

  Suite...

 
La Bourse de New York a fini mercredi en ordre dispersé. L'indice Dow Jones a perdu 0,33%. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence des investisseurs, a cédé 0,23%. /Photo prise le 27 février 2017/REUTERS/Andrew Kelly