8 mars 2017 / 18:04 / il y a 5 mois

LVMH va faire du musée des ATP un vaste centre culturel

Le PDG de LVMH Bernard Arnault à une conférence de presse pour annoncer un nouveau projet architectural mené par la société en bordure du Bois de Boulogne. LVMH va prendre la concession de l'ancien Musée des arts et traditions populaires (ATP) pour le transformer en vaste centre culturel. /Photo prise le 8 mars 2017/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - LVMH va prendre la concession de l'ancien Musée des arts et traditions populaires (ATP) pour le transformer en vaste centre culturel, ancrant encore davantage le groupe de luxe dans le paysage culturel parisien.

L'ancien musée ethnographique, en bordure du Bois de Boulogne, se situe à quelques centaines de mètres de la Fondation Louis Vuitton, qui vient d'accueillir quelque 1,2 million de visiteurs pour l'exposition consacrée à la collection du mécène russe Sergueï Chtchoukine.

Il longe aussi le Jardin d'acclimatation, dont est également concessionnaire le groupe LVMH et qui s'apprête aussi à fermer pour d'importants travaux de rénovation.

Le bâtiment, conçu en 1972 par l'architecte Jean Dubuisson et classé patrimoine du XXe siècle, est fermé au public depuis 12 ans.

Rénové par Frank Gehry, architecte de la Fondation Vuitton, le bloc de huit étages aura pour vocation de contribuer au rayonnement culturel de Paris.

Rebaptisé Maison LVMH / Arts - Talents - Patrimoine, il abritera des espaces dédiés aux métiers d'art et d'artisanat, un centre de documentation et des ateliers d'artistes, visant à faire découvrir ces métiers au jeune public.

Il accueillera aussi une salle de concert pouvant accueillir 2.000 à 4.000 personnes et un restaurant panoramique.

"La Ville de Paris et LVMH souhaitent que cette institution soit tout particulièrement tournée vers les publics scolaires et les jeunes des quartiers populaires, afin de leur faire découvrir ces métiers et la nécessité de pérenniser et de diffuser ces savoir-faire de haute qualité, avec le support de l’Institut des métiers d’excellence de LVMH", ont précisé la mairie de Paris et le groupe de luxe dans un communiqué.

L'ouverture du lieu est prévue à l'horizon 2020.

Le coût des travaux, qui s'élève à environ 158 millions d'euros, sera entièrement financé par LVMH.

Le groupe de luxe versera aussi une redevance fixe de 150.000 euros par an à la Ville de Paris, ainsi qu’une redevance variable sur le chiffre d’affaires, de 2 à 10% selon la nature des activités et leur volume.

La concession a été accordée par la ville de Paris pour une durée de 50 ans. À l’issue de la convention d’occupation du domaine public, le bâtiment restera propriété de la ville.

Le projet a été présenté mercredi par la maire de Paris Anne Hidalgo et le PDG de LVMH Bernard Arnault, en présence du président François Hollande.

Ce nouveau chantier intervient alors que le grand rival de Bernard Arnault, François Pinault, fondateur du groupe PPR rebaptisé Kering, a obtenu de la ville de Paris la concession de la Bourse de Commerce pour y installer ses collections d'art contemporain à la fin 2018.

Avec Dominique Vidalon, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below