Airbus plombe le commerce extérieur en janvier

mercredi 8 mars 2017 12h58
 

PARIS (Reuters) - Des livraisons d'Airbus en piqué, une poursuite de la hausse des achats d'hydrocarbures et des importations pharmaceutiques anormalement élevées ont poussé le déficit commercial de la France à un nouveau record en janvier.

Les Douanes ont fait état mercredi d'un solde du commerce extérieur (en données CVS/CJO) négatif de 7,94 milliards d'euros sur le mois, en forte hausse par rapport à celui de 3,57 milliards enregistré en décembre.

Il traduit une poursuite de la progression des importations (+2,9%, à 45,1 milliards d'euros), elles aussi à un niveau sans précédent, et une chute (-7,7%, à 37,2 milliards) en parallèle des exportations, plombées une nouvelle fois par les à-coups de livraisons d'Airbus.

L'avionneur a exporté en janvier neuf appareils pour une valeur de 1,03 milliard d'euros, bien loin du record de 64 (pour 5,8 milliards) enregistré en décembre.

Les retards de la chaîne de production de l'avionneur ont eu un impact sur les chiffres du commerce extérieur tout au long de l'année 2016, le secteur aéronautique représentant à lui seul 13% des exportations françaises.

Le "rush" des livraisons d'Airbus en décembre a permis de limiter les dégâts mais son contrecoup n'explique pas la faiblesse de leur niveau en janvier, un mois traditionnellement peu actif mais dont la valeur moyenne se situe plutôt autour de 1,5 milliard, soulignent les Douanes.

L'aggravation du déficit énergétique a pesé également sur le solde commercial du mois du fait d'une hausse des volumes et des prix d'achats des hydrocarbures.

MAUVAIS POUR LA CROISSANCE   Suite...

 
Des livraisons d'Airbus en piqué, une poursuite de la hausse des achats d'hydrocarbures et des importations pharmaceutiques anormalement élevées ont poussé le déficit commercial de la France à un nouveau record en janvier. /Photo prise le 11 janvier 2017/REUTERS/Régis Duvignau