Dassault: Pas de redémarrage du marché des jets avant 2018

mercredi 8 mars 2017 11h33
 

par Cyril Altmeyer

SAINT-CLOUD, Hauts-de-Seine (Reuters) - Dassault Aviation n'attend pas de reprise du marché des jets avant 2018, prévoyant une nouvelle baisse de ses livraisons cette année en raison de pressions accrues sur les prix et d'une concurrence exacerbée.

L'avionneur précise dans un communiqué publié mercredi anticiper 45 livraisons en 2017, après 49 en 2016 et 55 en 2015, deux années en deçà de ses objectifs sur fond de ralentissement économique dans les pays émergents.

"Le marché des jets reste bas, faible, peu dynamique", a résumé le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier.

"Dans les avions d'occasion, toujours un marqueur pour le dynamisme de ce marché, c'est difficile (...) et il y a une forte pression sur les prix", a-t-il ajouté, précisant que cela avait une répercussion sur les prix des avions neufs.

Dassault Aviation pâtit également des retards du 5X, l'un de ses deux nouveaux jets, dont le moteur Silvercrest produit par Safran est prévu pour lui être livré en 2018 au lieu de fin 2013 en vertu d'un nouveau calendrier communiqué il y a un an.

Fidèle à la tradition de la maison, Eric Trappier n'a pas souhaité fournir de chiffres de commandes pour l'autre nouveau jet de la gamme, le 8X, entré en service en octobre dernier.

Dassault Aviation prévoit cette année de livrer 11 Rafale, comme en 2016, dont un seul à la France et huit à l'Egypte, qui en a déjà réceptionné trois par an en 2015 et 2016.

Les livraisons au Qatar, qui avait comme l'Egypte commandé 24 unités en 2015, démarreront fin 2018, a précisé Eric Trappier.   Suite...

 
Dassault Aviation n'attend pas de reprise du marché des jets avant 2018, prévoyant une nouvelle baisse de ses livraisons cette année en raison de pressions accrues sur les prix et d'une concurrence exacerbée. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse