L'Europe boursière clôture dans le désordre une séance sans relief

mardi 7 mars 2017 18h37
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mardi, le repli du secteur de la santé et de Sanofi ayant notamment pénalisé le CAC 40, tandis que la perspective d'une remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis a pesé sur les valeurs immobilières.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,35% à 4.955 points. Le Footsie britannique a perdu 0,15%, tandis que le Dax allemand a progressé de 0,06%. L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,07%, le FTSEurofirst 300 a cédé 0,32% et le Stoxx 600 s'est replié de 0,27%.

A Wall Street, les indices boursiers évoluaient en légère baisse, l'indice Dow Jones perdant 0,12%, affectés de la même façon par le repli du secteur pharmaceutique. Le compartiment a réagi à un nouveau tweet de Donald Trump appelant à plus de concurrence dans l'industrie pour faire baisser les prix.

L'indice sectoriel de la santé a accusé un des plus forts replis en Europe, en baisse de 1,05%. Lanterne rouge de l'EuroStoxx 50, Novartis a perdu 1,64%, suivi d'Astrazeneca (-0,95%), de Roche (-0,81%) et de Sanofi (-0,79%).

Au repli de Sanofi, s'est ajouté celui de Total (-0,68%) à la Bourse de Paris, les deux premières capitalisations de la cote ayant ainsi nettement pesé sur le CAC 40.

Les valeurs immobilières européennes ont reculé de 1,04%, pénalisées par les anticipations de resserrement monétaire aux Etats-Unis. La probabilité d'une hausse des taux lors de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) les 14 et 15 mars est estimée à 83%, selon des données de Thomson Reuters.

Les investisseurs attendent également la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Parmi les autres valeurs en Europe, Casino a reculé de 5,59%, les investisseurs ayant sanctionné une prévision de résultat opérationnel courant 2017 inférieure aux attentes des analystes.

Le britannique Aggreko a chuté de 12,95% après avoir averti que son bénéfice imposable baisserait en 2017 en raison de la révision à la baisse des modalités tarifaires de certains contrats en Argentine.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mardi, le repli du secteur de la santé et de Sanofi ayant notamment pénalisé le CAC 40, tandis que la perspective d'une remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis a pesé sur les valeurs immobilières. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,35% à 4.955 points. Le Footsie britannique a perdu 0,15%, tandis que le Dax allemand a progressé de 0,06%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski