Hausse du déficit commercial des USA à un pic de près de 5 ans

mardi 7 mars 2017 16h06
 

WASHINGTON (Reuters) - Le déficit commercial des Etats-Unis s'est accentué pour toucher un pic de près de cinq ans en janvier, la hausse des prix du pétrole ayant contribué à faire monter la facture des importations, une évolution qui suggère que le commerce pèsera de nouveau sur la croissance économique au premier trimestre.

Le déficit commercial a augmenté de 9,6% à 48,50 milliards de dollars (45,86 milliards d'euros) en janvier, son niveau le plus élevé depuis mars 2012, a annoncé mardi le département américain du Commerce. Le chiffre donné pour le déficit en décembre est resté inchangé à 44,3 milliards de dollars.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un déficit de 48,5 milliards de dollars en janvier. Ajusté de l'inflation, le déficit commercial est passé de 62,0 milliards en décembre à 65,3 milliards en janvier. Corrigées de l'inflation, les exportations et les importations ont atteint leur niveau le plus élevé jamais enregistré en janvier.

Le creusement de la balance commerciale s'ajoute à d'autres données jugées décevantes comme les mises en chantier, la consommation et les dépenses de construction. Tout cela laisse à penser que l'économie peine à reprendre de la vigueur en ce début de premier trimestre après une croissance déjà au ralenti sur les trois derniers mois de 2016 (+1,9% en taux annualisé).

L'économie américaine a crû au rythme de 3,5% au troisième trimestre.

Le commerce extérieur a amputé la croissance de 1,7 point au quatrième trimestre. La Réserve fédérale d'Atlanta prévoit que le PIB augmentera de 1,8% au premier trimestre.

L'administration Trump, qui vise une croissance annuelle du PIB de l'ordre de 4%, est particulièrement attentive aux chiffres du commerce extérieur. Le nouveau président américain a promis des changements radicaux dans la politique commerciale des Etats-Unis, en commençant par se retirer du Partenariat transpacifique (TTP).

Donald Trump veut également renégocier l'Aléna, l'accord de libre-échange nord-américain signé en 1994 par les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. Les économistes estiment cependant que le protectionnisme au coeur de sa politique constitue une menace pour la santé économique du pays.

Les importations de biens et services ont progressé de 2,3% en janvier à 240,6 milliards de dollars, un pic depuis décembre 2014. Selon des économistes, cette progression pourrait être liée à un Nouvel an chinois tombé plus tôt cette année. La hausse de la facture des importations reflète aussi en partie le renchérissement des cours du pétrole.   Suite...

 
Le déficit commercial des Etats-Unis s'est accentué pour toucher un pic de près de cinq ans en janvier, la hausse des prix du pétrole ayant contribué à faire monter la facture des importations, une évolution qui suggère que le commerce pèsera de nouveau sur la croissance économique au premier trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith