L'Europe en ordre dispersé, Wall Street attendue en baisse

mardi 7 mars 2017 13h00
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent mardi en ordre dispersé et sans tendance claire autour de la mi-séance après des résultats de sociétés diversement accueillis tandis que Wall Street est attendue en légère baisse à l'ouverture dans un climat de tension géopolitique en Asie.

Des craintes pour la santé financière de Deutsche Bank, qui va procéder à une augmentation de capital, et des prévisions de Casino jugées décevantes pèsent sur les indices en Europe, de même que l'annonce de la plus forte baisse depuis huit ans des commandes à l'industrie allemande au mois de janvier.

À Paris, le CAC 40 perd 0,26% (13,08 points) à 4.956,15 points vers 11h25 GMT. A Francfort, le Dax prend 0,07% et à Londres, le FTSE gagne 0,04%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 0,14%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,13% et le Stoxx 600 0,1%.

Les indices de référence de la Bourse de New York devraient ouvrir en baisse de 0,1 à 0,2%, signalent les futures.

Aux valeurs en Europe, Casino recule de plus de 5%, dans le trio de tête des baisses du Stoxx 600. Le distributeur français a fait état de résultats annuels en hausse mais a annoncé une prévision de résultat opérationnel courant 2017 inférieure aux attentes des analystes.

Le plus fort recul du Stoxx est pour le britannique Aggreko. Le numéro un mondial des groupes électrogènes cède 11,5% après avoir annoncé prévoir un recul de son bénéfice imposable en 2017 en raison de la révision à la baisse des modalités tarifaires de certains contrats en Argentine.

A Francfort, Deutsche Bank recule encore de près de 2% au lendemain de l'annonce d'une augmentation de capital de huit milliards d'euros. La première banque allemande entraîne à la baisse l'indice des banques, qui abandonne 0,5%.

A la hausse, Iliad grimpe de près de 3%. La maison-mère de l'opérateur télécoms Free a annoncé une hausse des investissements en 2017 et 2018 pour déployer ses réseaux fixes et mobiles après avoir porté l'an dernier sa part de marché dans le mobile à 18%, cinq ans après son lancement.

Toujours à Paris, Peugeot, meilleure performance du CAC avec une hausse de 1,7%, profite de plusieurs relèvements d'objectifs et de recommandations après l'annonce du rachat d'Opel.   Suite...

 
À Paris, le CAC 40 perd 0,26% (13,08 points) vers 11h25 GMT. A Francfort, le Dax prend 0,07% et à Londres, le FTSE gagne 0,04%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski