March 7, 2017 / 9:06 AM / 5 months ago

Les Bourses européennes indécises en début de séance

4 MINUTES DE LECTURE

À Paris, l'indice CAC 40, après une ouverture dans le vert, cède 0,25% vers 08h35 GMT. À Francfort, le Dax, lui aussi en hausse dans les tout premiers échanges, perd 0,06% et à Londres, le FTSE gagne 0,1%. /Photo d'archives/Toby Melville

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent mardi sans tendance claire en début de séance, après une série de résultats de sociétés diversement accueillis.

À Paris, l'indice CAC 40, après une ouverture dans le vert, cède 0,25% à 4.959,52 points vers 08h35 GMT. À Francfort, le Dax, lui aussi en hausse dans les tout premiers échanges, perd 0,06% et à Londres, le FTSE gagne 0,1%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,17%, le FTSEurofirst 300 0,2% et le Stoxx 600 0,14%.

Aux valeurs, Casino recule de près de 5%, l'une des plus fortes baisses du Stoxx 600. Le distributeur a fait état de résultats annuels en hausse mais a annoncé une prévision de résultat opérationnel courant 2017 inférieure aux attentes des analystes.

Iliad grimpe en revanche de plus de 2%. La maison-mère de l'opérateur télécoms Free a annoncé une hausse des investissements en 2017 et 2018 pour déployer ses réseaux fixes et mobiles après avoir porté l'an dernier sa part de marché dans le mobile à 18%, cinq ans après son lancement.

Peugeot, meilleure performance du CAC avec une hausse de 0,82%, profite de plusieurs relèvements d'objectifs et de recommandations.

Toujours à Paris, EDF a ouvert en baisse avant de repasser dans le vert. L'électricien a annoncé mardi le lancement de son augmentation de capital de quatre milliards d'euros destinée à renforcer sa structure financière.

A la hausse, Just Eat, spécialiste de la livraison de repas, affiche la plus forte progression du Stoxx 600 après l'annonce d'un bénéfice 2016 en hausse de 93% et des prévisions optimistes pour 2017.

A Francfort, Deutsche Bank recule encore de près de 3%, la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, au lendemain de l'annonce d'une augmentation de capital de huit milliards d'euros. La première banque allemande entraîne à la baisse l'indice des banques, qui recule de 0,6%, la plus forte baisse sectorielle en Europe.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,18%, dans le sillage des marchés américains et sur fond de tensions géopolitiques en Asie au lendemain de nouveaux essais de missiles balistiques nord-coréens.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne néanmoins 0,5%.

La Bourse de Sydney a progressé de 0,26% après le statu quo attendu de la banque centrale australienne sur ses taux.

Wall Street a fini dans le rouge lundi, la prudence l'emportant après les essais de missiles nord-coréens et les dernières initiatives politiques de Donald Trump. Le Dow Jones a perdu 0,24% et le Nasdaq 0,37%.

Sur le marché des changes, le dollar est pratiquement inchangé face à un panier de devises de référence, un peu au-dessus du plus bas d'une semaine touché lundi. Les cambistes attendent désormais les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis, qui seront publiés vendredi, et la réunion de la Réserve fédérale la semaine prochaine, qui devrait se solder par une hausse de taux.

L'euro évolue autour de 1,0590 dollar après le repli de 0,4% subi lundi.

Le pétrole se stabilise, autour de 56 dollars le baril pour le Brent et de 53 dollars pour le brut léger américain .

Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below