Casino se veut confiant pour 2017 mais sa prévision déçoit

mardi 7 mars 2017 13h39
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Casino, porté en 2016 par l'amélioration de sa rentabilité en France, table sur une progression de ses performances en 2017 grâce à un redressement au Brésil et à une poursuite de ses efforts de productivité en France.

Le distributeur, qui a dégagé un résultat opérationnel courant (ROC) en hausse de 3,8%, se fixe pour objectif de le faire progresser cette année d'au moins 10%, à changes courants.

Cette prévision, interprétée par les analystes comme une stabilité attendue des résultats en Amérique latine à changes constants, a été mal accueille par le marché et fait chuter le titre qui lâchait -5,16% à 49,515 euros à 13h30, accusant la deuxième plus forte baisse du SBF120 (-0,2%).

"Une hausse d'au moins 10% signifie que le ROC serait proche de 1,14 milliard d'euros, alors que le consensus était de 1,30 milliard, ce qui est clairement décevant", soulignent les analystes de Bryan Garnier.

Interrogé lors de la présentation des résultats, le directeur financier, Antoine Giscard d'Estaing, s'est voulu rassurant. "Nos estimations internes vont au-delà (...) et nous pensons bien qu'il y aura une croissance, hors effets de change, de la rentabilité des activités internationales", a-t-il dit.

"Cette prévision est très prudente et se fonde sur un maintien de la situation économique au Brésil. Si la situation s'améliore, l'effet sera très positif", a-t-il ajouté.

En France - dont le poids est devenu crucial depuis la cession des très rentables actifs asiatiques pour désendetter le groupe - le ROC a franchi la barre promise des 500 millions d'euros à 508 millions (après 337 millions en 2015), alors que la croissance a été limitée à 0,3% en comparable, au lieu des 1,5% anticipés par le groupe.

Cette performance en France, qui s'est traduite par une progression de la rentabilité de 90 points de base à 2,7%, s'explique par les synergies permises par les accords sur les achats passés avec Intermarché, des réductions de coûts et une restructuration drastique du réseau de magasins.   Suite...

 
Casino, porté en 2016 par l'amélioration de sa rentabilité en France, table sur une progression de ses performances en 2017 grâce à un redressement au Brésil et à une poursuite de ses efforts de productivité en France. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard