Free ré-accélère en 2016 et augmente ses investissements

mardi 7 mars 2017 11h41
 

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) - Free a annoncé mardi une hausse des investissements en 2017 et 2018 pour accélérer le déploiement de ses réseaux après avoir dépassé pour la première fois l'an dernier la barre des deux milliards d'euros de revenus dans le mobile, cinq ans après le lancement de ses offres à prix cassés.

En dépit d'une concurrence toujours vive sur un marché figé à quatre acteurs, l'opérateur télécoms a retrouvé une marge supérieure à 35% pour la première fois depuis 2012, date de son entrée fracassante sur le marché français du mobile, et à quelques mois de son lancement en Italie.

Free n'a donné aucune prévision à ce stade pour son projet italien dont le lancement est attendu pour la fin 2017-début 2018.

"On a tout pour aller créer quelque chose de différenciant en apportant au consommateur un peu de transparence et un peu d'honnêteté", a expliqué aux analystes son fondateur Xavier Niel, en s'étonnant par exemple que des forfaits mensuels italiens soient facturés sur la base de 28 jours.

"Vous avez des dizaines de choses, des petits trucs comme ça, qui ont été intégrés dans les offres afin de montrer des prix frontaux faibles mais qui font que, je pense, les trois opérateurs italiens sont les plus détestés d'Europe par les consommateurs".

Iliad estime pouvoir atteindre l'équilibre en termes d'Ebitda en Italie avec une part de marché inférieure à 10%.

En France, face à la concurrence du leader Orange qui a pris le large dans la fibre optique et de SFR, en pointe dans les contenus, Iliad compte appuyer sur l'accélérateur dans les investissements qui atteindront entre 1,4 et 1,5 milliard d'euros par an en 2017 et 2018 contre 1,3 milliard l'an dernier.

"Nous sommes clairement à un point haut. Notre ratio capex to sales cette année et l'année prochaine, il sera compris entre 27 et 30% là ou le reste de l'industrie est plutôt à 14-15%", a expliqué aux analystes le directeur financier Thomas Reynaud, anticipant une normalisation dans le mobile à partir de mi-2019.   Suite...

 
Free a annoncé mardi une hausse des investissements en 2017 et 2018 pour accélérer le déploiement de ses réseaux après avoir dépassé pour la première fois l'an dernier la barre des deux milliards d'euros de revenus dans le mobile, cinq ans après le lancement de ses offres à prix cassés. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen