Volkswagen pense sanctionner plus d'employés pour le "dieselgate"

mardi 7 mars 2017 07h18
 

GENEVE (Reuters) - Volkswagen va imposer des sanctions disciplinaires à davantage d'employés que la vingtaine qui ont déjà été suspendus dans le cadre du scandale des véhicules diesel, a annoncé lundi le président du conseil de surveillance du groupe, Hans Dieter Pötsch.

"Nous nous attendons à ce qu'il y ait une série de conséquences", a déclaré l'ancien directeur financier du constructeur allemand à des journalistes à la veille de l'ouverture du salon automobile de Genève.

Hans Dieter Pötsch a précisé que Volkswagen s'était pour l'instant abstenu de sanctionner certains employés à la demande des autorités américaines pour ne pas affecter l'enquête en cours sur le dispositif de trucage des tests anti-pollution révélé en 2015.

L'enquête judiciaire s'achèvera vendredi aux Etats-Unis et le constructeur allemand a déjà accepté de plaider coupable de "conspiration" et de régler une amende de 4,3 milliards de dollars pour mettre fin aux poursuites.

(Ilona Wissenbach et Andreas Cremer; Tangi Salaün pour le service français)

 
Volkswagen va imposer des sanctions disciplinaires à davantage d'employés que la vingtaine qui ont déjà été suspendus dans le cadre du scandale des véhicules diesel. /Photo d'archives/REUTERS/Kacper Pempel