Le traitement contre l'eczéma marque une nouvelle ère pour Sanofi

lundi 6 mars 2017 17h07
 

par Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Sanofi a souvent été jugé en retard dans la course aux nouveaux médicaments, mais son responsable de la R&D estime que l'autorisation attendue du dupilumab ouvre une nouvelle ère pour le groupe pharmaceutique.

Le dupilumab, traitement contre l'eczéma développé avec Regeneron et dont l'autorisation est attendue aux Etats-Unis d'ici à la fin mars, dispose, selon les analystes, d'un potentiel de ventes de plus de 4,0 milliards de dollars d'ici à 2022 (données Thomson Reuters).

Pour Elias Zerhouni, président monde pour la recherche et le développement, ce médicament qui sera commercialisé sous le nom de Dupixent est plus qu'un simple produit.

"Le dupilumab illustre l'émergence de la nouvelle science et du nouveau portefeuille de Sanofi", a-t-il déclaré à Reuters.

Le dupilumab est le "prototype de la médecine d'avenir", étant donné sa capacité à cibler deux voies thérapeutiques en une seule fois.

Il agit sur deux protéines impliquées dans la réponse immunologique du corps humain - connues sous les codes IL-4 et IL-13 - et qui permettent un large spectre d'utilisations potentielles.

En agissant sur ces voies thérapeutiques, des molécules intelligentes peuvent cibler des maladies complexes, a précisé Elias Zerhouni, ajoutant que le dupilumab pouvait aider à lutter contre 14 maladies, allant de l'eczéma à l'asthme en passant par l'allergie alimentaire.

Le dupilumab est, selon lui, un produit capable de changer la donne pour la R&D de Sanofi qui s'inspire maintenant de cette approche "plus intelligente".   Suite...

 
Sanofi a souvent été jugé en retard dans la course aux nouveaux médicaments, mais son responsable de la R&D, Elias Zerhouni, estime que l'autorisation attendue du dupilumab ouvre une nouvelle ère pour le groupe pharmaceutique. /Photo prise le 3 mars 2017/REUTERS/Charles Platiau