March 6, 2017 / 8:28 AM / 5 months ago

La Chine veut soutenir davantage l'investissement privé

3 MINUTES DE LECTURE

Pékin prendra de nouvelles mesures pour soutenir l'investissement privé, a annoncé lundi un responsable de la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC), avec pour objectif de maintenir une forte croissance dans la pays tout en mettant en oeuvre des réformes structurelles. /Photo d'archives/Kim Kyung-Hoon

PEKIN (Reuters) - Pékin prendra de nouvelles mesures pour soutenir l'investissement privé, a annoncé lundi un responsable de la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC), avec pour objectif de maintenir une forte croissance dans la pays tout en mettant en oeuvre des réformes structurelles.

Un net coup de frein à l'investissement privé l'an dernier a poussé la Chine à s'appuyer davantage sur les dépenses publiques et des entreprises d'Etat moins rentables pour assurer son objectif de croissance, ce qui a créé des déséquilibres.

Mais Zhang Yong, l'un des vice-présidents de la NDRC, a dit à la presse que l'investissement privé se stabilisait et que les mesures déjà prises commençaient à porter leurs fruits.

Il a ajouté que Pékin allait abaisser les barrières à l'entrée pour l'investissement privé, simplifier la réglementation et stimuler l'investissement via des partenariats public-privé.

La Chine veut réduire les risques provoqués par plusieurs années de croissance alimentée par un recours massif au crédit, tout en maintenant un rythme de croissance élevé.

Le gouvernement a ramené son objectif de croissance pour cette année autour de 6,5%, a annoncé dimanche le Premier ministre Li Keqiang à l'occasion de la réunion annuelle du Congrès national du peuple (Parlement chinois) contre une fourchette de croissance de 6,5% à 7% en 2016, signe de la priorité donnée à l'encadrement des risques sur le soutien à l'activité.

Le président de la NDRC, He Lifeng, a déclaré pour sa part à la presse "que la possibilité était très élevée" de voir la Chine maintenir un rythme moyen, voire soutenu, de croissance pour atteindre ses objectifs de développement à long terme.

Les investissements en capital fixe des entreprises privées ont augmenté de 3,2% l'an dernier, après avoir progressé de plus de 10% au cours des années précédentes, dans un environnement économique jugé plus difficile par les entrepreneurs chinois.

La NDRC compte également focaliser son attention sur la stabilisation des prix cette année, alors que les prix à la production ont fortement augmenté en janvier, a déclaré lundi de son côté Ning Jizhe, un autre vice-président de l'agence.

La Chine "a beaucoup de conditions favorables lui permettant d'atteindre son objectif (d'inflation)" cette année, a-t-il dit.

Le Premier ministre Li Keqiang a maintenu un objectif d'inflation de l'ordre de 3% pour l'année 2017 contre 2% l'an dernier.

La hausse des prix à la production s'explique en partie par la campagne de réduction des capacités excédentaires de production d'acier et de charbon, une campagne qui, selon Ning, se prolongera au moins jusqu'en 2018.

La China a fait savoir qu'elle avait réduit de 65 millions de tonnes sa capacité de production d'acier en 2016, un niveau supérieur à l'objectif fixé, et elle compte la réduire encore de 50 millions de tonnes cette année, même si les observateurs notent que les baisses annoncées englobent une bonne partie des capacités déjà inutilisées.

Kevin Yao, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below