Le H160 d'Airbus Helicopters servira de base au HIL

vendredi 3 mars 2017 14h57
 

MARIGNANE, Bouches-du-Rhône (Reuters) - La France a décidé de faire du H160 d'Airbus Helicopters la base du futur hélicoptère interarmées léger (HIL), a annoncé vendredi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

La France a besoin de 160 à 190 HIL, a-t-il précisé lors d'une visite sur le site d'Airbus Helicopters à Marignane (Bouches-du-Rhône).

"Il a été décidé parallèlement d'accélérer la procédure avec une première livraison avancée de quatre ans minimum", a ajouté Jean-Yves Le Drian lors d'un discours.

Le premier HIL est donc prévu pour être livré en 2024 au lieu de 2028. La livraison du premier H160 civil, dévoilé en mars 2015, est programmée pour début 2019.

Un porte-parole d'Airbus Helicopters a déclaré que le groupe saluait la décision du ministre de la Défense.

Le HIL, destiné au transport léger, au soutien logistique, au secours, à l'appui au commandement et à la formation, remplacera progressivement l'Alouette III, le Dauphin SP et le Fennec.

"Nous allons également travailler rapidement à la succession de la famille Super Puma", a ajouté Jean-Yves Le Drian.

Singapour et le Koweït ont récemment commandé des hélicoptères Super Puma (H225), dont la version destinée au marché pétrolier et gazier est en difficulté après un accident mortel en Norvège en avril 2016.

(Jean-François Rosnoblet, avec Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

 
La France a décidé de faire du H160 d'Airbus Helicopters la base du futur hélicoptère interarmées léger (HIL), a annoncé vendredi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol