Gemalto améliore ses résultats grâce au paiement et à l'identité

vendredi 3 mars 2017 09h38
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Gemalto compte notamment en 2017 sur les programmes gouvernementaux et la demande en protection des données pour soutenir son chiffre d'affaires et améliorer encore sa marge.

Le spécialiste de la sécurité numérique confirme dans un communiqué viser pour 2017 un bénéfice opérationnel compris entre 500 et 520 millions d'euros, un objectif abaissé en octobre par son nouveau directeur général Philippe Vallée, par rapport à une prévision initiale de 660 millions.

Mais Gemalto actualisera ses perspectives pour 2017 une fois finalisée l'acquisition du pôle de gestion d'identité de l'américain 3M, attendue au premier semestre et prévue pour être relutive.

Après avoir échoué à racheter Morpho, le pôle d'identité et de sécurité de Safran, Gemalto avait annoncé en décembre son projet d'acquisition de la filiale de 3M pour 850 millions de dollars (quelque 810 millions d'euros) afin de se renforcer dans la biométrie.

"Il est fort peu probable que nous annoncions un deal M&A important dans les 6-12 mois qui viennent", a dit Philippe Vallée à des journalistes.

"Ma priorité n'est pas de rechercher activement de nouveaux dossiers de M&A mais d'intégrer les équipes, de la façon la plus efficace possible, de Cogent", l'activité rachetée à 3M.

Gemalto propose un dividende de 0,50 euro par action au titre de 2016 contre 0,47 euro pour 2015.

  Suite...

 
Gemalto a annoncé vendredi une amélioration de sa marge et de son chiffre d'affaires en 2016, la croissance de son activité de paiement et identité compensant la détérioration de son pôle mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes