Les Bourses européennes terminent proches de l'équilibre

jeudi 2 mars 2017 19h34
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé proches de l'équilibre jeudi, une partie des investisseurs préférant marquer une pause après la forte progression de la veille, tandis que le dollar restait orienté à la hausse sur fond d'anticipation de relèvement imminent des taux aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a fini sur une progression de 0,06% à 4.963,80 points. Le Footsie à Londres a clôturé pratiquement inchangé après avoir atteint en séance un plus haut historique à 7.394,61 points et le Dax allemand a cédé 0,06%. L'indice EuroStoxx 50 a perdu 0,16% mais le FTSEurofirst 300 a grignoté 0,05% et le Stoxx 600 a clôturé quasi-stable.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street, victime de prises de bénéfice, évoluait dans le rouge, le Dow Jones cédant 0,27% et le Nasdaq 0,58%, malgré la première cotation réussie de Snap, la maison mère de Snapchat, plus de 45% au-dessus de son prix d'introduction.

Le marché parisien, lui, a profité du bond de 8,24% d'Engie, sa meilleure performance depuis 2008, l'objectif affiché d'un retour à la croissance organique cette année étant salué par les analystes.

Dans le sillage de l'ex-GDF Suez, l'indice Stoxx des services aux collectivités ("utilities") affiche la meilleure performance sectorielle du jour, un gain de 1,33%, devant la santé (+0,53%) et l'énergie (+0,19%). A la baisse, les ressources de base, affectées par la vigueur du dollar, ont abandonné 0,95%.

Parmi les valeurs en vue en Europe, Roche, deuxième performance du FTSEurofirst 300, a gagné 6,54% après les résultats positifs d'une étude clinique sur l'efficacité de la combinaison de deux de ses traitements contre le cancer du sein.

LafargeHolcim s'est adjugé 1,9% après un bénéfice d'exploitation trimestriel meilleur que prévu et des prévisions encourageantes.

A Paris, le laboratoire Genfit a bondi de près de 30%, de très loin la plus forte hausse du SBF 120, dans des volumes importants après une information du site StreetInsider évoquant un possible accord de rachat par Novartis.

A la baisse, le géant de la bière AB InBev (-2,5%), lanterne rouge de l'EuroStoxx 50, a été sanctionné après des résultats pénalisés par la faiblesse du marché brésilien.   Suite...

 
À Paris, le CAC 40 a fini sur une progression de 0,06%. Le Footsie à Londres a clôturé pratiquement inchangé après avoir atteint en séance un plus haut historique à 7.394,61 points et le Dax allemand a cédé 0,06%. /Photo prise le 15 février 2017/REUTERS/Ralph Orlowski