La demande intérieure et extérieure dynamise la Chine

mercredi 1 mars 2017 09h38
 

par Elias Glenn et Yawen Chen

PEKIN (Reuters) - L'industrie chinoise a connu une activité plus soutenue que prévu en février, portée par une demande tant intérieure qu'extérieure, attestant à son tour d'un regain de dynamisme de la deuxième économie mondiale en dépit d'un contexte assombri par les craintes d'un retour du protectionnisme.

"L'indice manufacturier PMI officiel est en croissance pour le septième mois d'affilée, ce qui laisse penser que l'activité industrielle reste dynamique", dit Zhou Hao, économiste des marchés émergents de Commerzbank à Singapour.

De ce fait, ce dernier juge "très probable" une nouvelle hausse des taux courts de 10 points de base en mars, comme en janvier et en février, de la part de la Banque populaire de Chine (BPC).

La banque centrale chinoise tend à resserrer sa politique monétaire progressivement, après des années d'argent facile et de montée de l'endettement pour parer au risque d'atterrissage économique brutal.

Des sources ont dit à Reuters que le gouvernement chinois était prêt à s'accommoder d'une croissance moins forte, de l'ordre de 6,5% cette année, et vise une évolution de la masse monétaire plus contrôlée, la priorité étant donnée à la maîtrise de la dette et du risque immobilier.

L'industrie chinoise profite depuis la mi-2016 d'un regain d'activité du secteur du BTP, ce qui s'est traduit, entre autres, par un indice PMI officiel, paru mercredi, à un plus haut de trois mois de 51,6 en février contre 51,3 en janvier et 51,1 attendu par les économistes.

Le sous-indice de la production a progressé encore plus, à 53,7 contre 53,1 et celui des commandes nouvelles est également en hausse.

L'indice manufacturier PMI Caixin/Markit, un indicateur du secteur privé focalisé surtout sur les PME, est pareillement encourageant, ressortant à 51,7 en février contre 51,0 en janvier et 50,8 attendu.   Suite...

 
L'industrie chinoise a connu une activité plus soutenue que prévu en février, portée par une demande tant intérieure qu'extérieure, attestant à son tour d'un regain de dynamisme de la deuxième économie mondiale en dépit d'un contexte assombri par les craintes d'un retour du protectionnisme. /Photo prise le 2 décembre 2016/REUTERS/Thomas Peter