28 février 2017 / 17:17 / il y a 6 mois

Les Bourses européennes terminent en légère hausse

Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse mardi. À Paris, le CAC 40 a fini sur une progression de 0,28% (13,40 points) à 4.858,58 points. Le Footsie britannique a pris 0,14% et le Dax allemand 0,1%. /Photo d'archives/Luke MacGregor

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse mardi mais Wall Street marque le pas à quelques heures du discours de Donald Trump au Congrès, qui peut aussi bien conforter les marchés dans l'état d'esprit qui a favorisé la hausse des derniers mois que semer le doute sur l'efficacité de la politique promise par la nouvelle administration américaine.

À Paris, le CAC 40 a fini sur une progression de 0,28% (13,40 points) à 4.858,58 points. Le Footsie britannique a pris 0,14% et le Dax allemand 0,1%. L'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,31%, le FTSEurofirst 300 0,28% et le Stoxx 600 0,19%.

A Wall Street, au moment de la clôture européenne, le Dow Jones était pratiquement inchangé tandis que le Nasdaq perdait 0,3%.

La prudence s'impose d'autant plus que ce mardi est la dernière séance du mois. Février se solde par une progression de 2,31% pour le CAC et de 2,81% pour le Stoxx 600.

"La question clé, désormais, après un début d'année plutôt favorable en dépit de toute les incertitudes politiques, est de savoir si le rally des marchés actions succombe à l'équivalent des ides de Mars pour les marchés et à un faux pas brutal dans le cas où le discours du président américain Donald Trump déçoit par rapport à la rhétorique du début de la semaine", explique Michael Hewson, responsable de l'analyste de marché de CMC Markets à Londres.

En Europe, la séance a profité notamment aux valeurs du tourisme et des loisirs, dont l'indice Stoxx a gagné 0,69% ainsi qu'aux biens et services industriels, en hausse de 0,66%.

A Paris, Carrefour a pris 1,46%, la deuxième meilleure performance du CAC derrière Safran (+2,11%), après une note d'analyse favorable de HSBC, qui s'attend à une amélioration des marges du distributeur cette année grâce à l'Amérique latine et au Brésil en particulier.

A Londres, Burberry s'est adjugé 3,66% après l'annonce par une filiale de GBL, la holding de l'homme d'affaires Albert Frère, de sa montée à 3% du capital.

A la baisse, les ressources de base ont perdu 1,07%, marquant le pas après une progression de 8,8% entre le 1er janvier et lundi soir. ArcelorMittal a abandonné 1,22%, de loin la plus mauvaise performance du CAC.

Sur le marché des changes, le dollar perd 0,3% face à un panier de devises de référence et l'euro se stabilise autour de 1,0620 dollar.

Le repli du billet vert et la posture prudente adoptée par de nombreux intervenants favorisent la hausse de l'or, autour de 1.257 dollars l'once, non loin du pic de trois mois et demi touché lundi à 1.263,80.

Le pétrole est en nette baisse, l'augmentation de la production aux Etats-Unis occultant la baisse des extractions des pays signataires de l'accord de novembre. Le Brent est revenu sous 55,50 dollars.

Marc Angrand, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below